Page 1 sur 1

La POPULATION VIRTUELLE

MessagePublié: Lun 12 Jan 2009, 15:23
par gilles
LA POPULATION VIRTUELLE


1) Les CARACTERISTIQUES de la POPULATION VIRTUELLE :
Dans Révolution-le jeu il existe une population virtuelle, intelligente, qui réagit à son environnement et ayant des caractéristiques propres.

L’activation de ces fonctions est décidée par l’administrateur. Avant cette activation, la population est en mode neutre et n’est pas influencée par les paramètres modifiant son opinion ou ses caractéristiques.

Une mise à jour a lieu automatiquement chaque semaine IG.

VILLE TYPE à sa création, POPULATION VIRTUELLE :
20 % sont des enfants qui ne sont pas censés travailler.
10 % sont des personnes âgées qui ne sont plus censés travailler.
70 % sont des personnes actives.

Dans la population active, 70 % des personnes n’ont aucune connaissance et ne peuvent occuper que des emplois sans qualification requise (ouvrier agricole, apprenti…). 30 % ont des connaissances et peuvent occuper des postes qualifiés (compagnons, bûcherons…), mais pas de gestion de personnel.

Sur une population virtuelle de 10 000 habitants par exemple, 7000 personnes peuvent donc travailler. 4900 personnes sur 10000 habitants d’une ville ne pourront occuper que des postes sans qualification. 2100 personnes ont le statut d’ouvrier qualifié. Ces personnes pourront occuper des postes de compagnons, d’ouvriers ayant les connaissances de base dans les différents domaines économiques. Si cette tranche de la population ne trouve pas d’emploi qualifié, elle prendra des emplois non qualifiés par dépit.

Lorsque la population virtuelle est blessée, quelle que soit la blessure, les personnes virtuelles blessées sont invalides pour 8 semaines IG et quittent leur emploi si elles en avaient un. Le maire d’une ville peut avoir accès à ce type de données sous certaines conditions (population active n‘étant pas en état de travailler). De même que, lorsque des personnes virtuelles meurent accidentellement (travail, guerre, maladie…) elles sont décomptées de la population de la ville.

Une personne virtuelle blessée ou licenciée loin de sa ville, mettra dans tout les cas 16 semaines à revenir dans sa ville et réintégrer ainsi la population active. Le maire peut aussi avoir accès à ce type d’information (habitants absents et le nombre).

L’école peut améliorer la part de la population virtuelle ayant des qualifications.

Cette population active est composée de 50 % d’hommes ayant les capacités suivantes :
60 % Hommes : E = 75, SM = 100, F = 100, D = 100, I = 25, R = 1.
30 % Hommes : E = 150, SM = 150, F = 200, D = 200, I = 50, R = 1.
10 % Hommes : E = 300, SM = 200, F = 400, D = 300, I = 75, R = 1.

Cette population active est composée de 50 % de femmes ayant les capacités suivantes :
60 % Femmes : E = 50, SM = 100, F = 25, D = 100, I = 125, R = 1.
30 % Femmes : E = 100, SM = 200, F = 50, D = 150, I = 225, R = 1.
10 % Femmes : E = 200, SM = 400, F = 75, D = 200, I = 325, R = 1.


2) OPINION de la POPULATION :
Selon la gestion de la ville, la population virtuelle va réagir et son opinion du pouvoir en place va varier. L’opinion de la population est visible par tous lorsqu’on clique sur EVENEMENTS, on a un visuel et un texte en corrélation avec l’opinion de la population. Par contre, un simple quidam n’aura pas accès au détail (taux de chômage, malnutrition…), seul le maire et ses conseillers le savent.

Le calcul de l’opinion de la population virtuelle est le suivant. A la base, le niveau de SATISFACTION est de 100, si les conditions ne sont pas requises pour contenter la population virtuelle, des malus vont venir entamer le niveau de SATISFACTION. Ce calcul se fait chaque semaine IG, les conséquences des actions du pouvoir en place se faisant ressentir la semaine IG suivante.

La population est totalement acquise au pouvoir en place et loue ses bienfaits (SATISFACTION = 100)
La population est en liesse et soutient le pouvoir en place (SATISFACTION = 80 à 99)
La population est heureuse (SATISFACTION = 60 à 79)
La population est indifférente (SATISFACTION = 40 à 59)
La population est mécontente (SATISFACTION = 20 à 39)
La colère gronde au sein de la population (SATISFACTION = 1 à 19)
La population voue une haine totale au pouvoir en place (SATISFACTION = 0)


3) INCIDENCES de l’OPINION de la POPULATION :
31) Les révoltes :
Autant il sera particulièrement difficile à un révolutionnaire, même très charismatique, de soulever la population virtuelle si elle est dans de bonnes dispositions envers le pouvoir, autant cela sera assez aisé si sa colère à l’égard du pouvoir est grande.

La population est totalement acquise au pouvoir en place et loue ses bienfaits (EFFETS - 75%)
La population est en liesse et soutient le pouvoir en place (EFFETS - 50%)
La population est heureuse (EFFETS - 25%)
La population est indifférente (EFFETS 0%)
La population est mécontente (EFFETS + 25%)
La colère gronde au sein de la population (EFFETS + 50%)
La population voue une haine totale au pouvoir en place (EFFETS + 75%)

32) La Consommation :
L’opinion de la population virtuelle va avoir une influence sur les achats et plus particulièrement sur le prix (cela touche le prix des marchandises, mais globalement, l‘ensemble des dépenses de la population virtuelle, donc le logement, les loisirs…). Ainsi, plus une population est heureuse, plus elle se permettra d’acheter un produit à un prix plus élevé, le contraire si son opinion sur le pouvoir en place et basse. Les données suivantes donnent donc le bonus ou le malus sur le prix d’achat maximum de la population virtuelle (le prix de base étant donné dans PRIX INDICATIFS).

La population est totalement acquise au pouvoir en place et loue ses bienfaits (EFFETS + 20%)
La population est en liesse et soutient le pouvoir en place (EFFETS + 10%)
La population est heureuse (EFFETS + 5%)
La population est indifférente (EFFETS 0%)
La population est mécontente (EFFETS - 5%)
La colère gronde au sein de la population (EFFETS - 10%)
La population voue une haine totale au pouvoir en place (EFFETS - 20%)

33) Flux migratoires :
C’est la capacité à garder sa population virtuelle, mais également à en capter d’autre. On considère qu’autour d’un centre urbain qui voit sa population virtuelle migrer, les villes qui recueilleront cette population seront celles se trouvant les plus proches, dans un rayon de 6 nœuds maxi. Exemple : si la population d’Avallon quitte cette ville, elle ira à Auxerre, Autun, ou Dijon. La population virtuelle ne se déplacera pas vers une ville ayant un climat social identique ou aussi mauvais, toujours vers un meilleur, s‘il n‘y en a pas, elle reste sur place. La population virtuelle qui quitte une ville se répartira en fonction des meilleurs climats sociaux des villes voisines, car toute la population n’ira pas au même endroit.

Par exemple :
La population virtuelle d’Avallon est mécontente, sur 30 000 habitants, sur la semaine IG donnée, 30 habitants, donc 30, partiront la semaine IG suivante vers les villes voisines. A Auxerre le climat est identique, donc les migrants ne s’installeront pas dans cette ville. Par contre, à Autun et Dijon le climat social est meilleur. À Dijon la population est en liesse, et si elle était la seule à pouvoir attirer les migrants elle recueillerait 100 %, mais comme une autre ville est en compétition, il en va tout autrement. A Autun, la population est heureuse (idem si une seule ville est en mesure de capter les migrants d’une ville voisine de par son climat en positif, l’ensemble des migrants s’y installent), les 2 villes vont donc se partager les migrants selon le calcul suivant :
Dijon 70 + Autun 40 = 110, la part de Dijon représente 77 % et celle d’Autun 23 %. Donc 23 migrants iront à Dijon et 7 à Autun.

Voici à présent le pourcentage de la population virtuelle qui quitte un centre urbain en fonction de son opinion, ou bien qui capte les migrants des autres villes (pour les données en +) :
La population est totalement acquise au pouvoir en place et loue ses bienfaits (EFFETS + 100 %)
La population est en liesse et soutient le pouvoir en place (EFFETS + 70 %)
La population est heureuse (EFFETS + 40 %)
La population est indifférente (EFFETS + 10 %)
La population est mécontente (EFFETS - 0,1 %)
La colère gronde au sein de la population (EFFETS - 0,2 %)
La population voue une haine totale au pouvoir en place (EFFETS - 0,5 %)

34) Population active :
Plus on se sent bien dans son environnement, plus on prend plaisir à travailler… inversement, un climat général sombre ne pousse pas à aller travailler.

La population est totalement acquise au pouvoir en place et loue ses bienfaits (EFFETS 0 %)
La population est en liesse et soutient le pouvoir en place (EFFETS 0%)
La population est heureuse (EFFETS 0 %)
La population est indifférente (EFFETS - 10 %)
La population est mécontente (EFFETS - 20 %)
La colère gronde au sein de la population (EFFETS - 30 %)
La population voue une haine totale au pouvoir en place (EFFETS - 40 %)

35) Accroissement naturel de la population :
Sur la période du jeu, la population a naturellement augmentée (naissances, baisse de la mortalité…), mais le fait de se sentir bien dans une communauté ou pas a une influence sur cette donnée.

La population est totalement acquise au pouvoir en place et loue ses bienfaits (EFFETS + 0,04 %)
La population est en liesse et soutient le pouvoir en place (EFFETS + 0,03 %)
La population est heureuse (EFFETS + 0,02 %)
La population est indifférente (EFFETS + 0,01 %)
La population est mécontente (EFFETS + 0,01 %)
La colère gronde au sein de la population (EFFETS 0 %)
La population voue une haine totale au pouvoir en place (EFFETS - 0,01 %)

Le reste d’une semaine IG est cumulée avec la semaine IG suivante. Par exemple, sur une ville de 35700 habitants, la progression sera de 7,14 habitants/semaine IG. Donc 7 habitants de plus/semaine IG et la huitième semaine IG il y aura 8 habitants de plus, il restera un excèdent de 0,12 à reporter sur la semaine IG suivante.


4) FACTEURS MODIFIANT la POPULATION d’un CENTRE URBAIN :
41) La faim :
C’est la première raison de mécontentement, de la population. Si la population virtuelle n’est pas en mesure de se nourrir, la popularité du pouvoir en place va vite chuter. Le calcul est le suivant en fonction du pourcentage de personnes qui ne peuvent se nourrir dans un centre urbain, sur une semaine IG donnée :

De 1 à 10 % malus sur SATISFACTION de 50
De 11 à 30 % malus sur SATISFACTION de 70
De 31 à 50 % malus sur SATISFACTION de 90
Si plus de 50 % malus sur SATISFACTION de 100

Baisse de la population causée par la famine :
5 % des personnes qui n’ont pas pu se nourrir vont mourir de faim.

Maladies liées à la malnutrition :
20 % des personnes qui n’ont pas pu se nourrir vont tomber malades (MALADIES GRAVES).

Délinquance de la population virtuelle affamée :
1 % de la population virtuelle affamée va sombrer dans la délinquance.

42) Les impôts :

1 % de nobles et de membres du clergé.
1 % de hauts bourgeois
2 % de moyens bourgeois
5 % de petits bourgeois
10 % d’artisans
21 % de paysans exploitant 10 Ha.
60 % d’ouvriers

Pour ce calcul on se base sur la population totale.

Plus l’imposition de la population est importante, plus le mécontentement augmente. Ce calcul est un peu particulier puisqu’il se fait sur un an. A noter que, même si des malus ne touchent qu’une tranche de la population, la perte de points de satisfaction est globale. A noter que les malus dureront toute l’année IG qui suivra une année a forte imposition. Plusieurs paramètres sont à prendre en compte. Voici à présent le détail de l’influence des impôts sur l’opinion de la population virtuelle :

421) Taxes et impôts ROYAUX :
- Octroi royal : taxes sur les entreprises d‘une ville (on ne compte pas les exploitations agricoles). Selon les secteurs d’activité (l’intendant de la province fixe le tarif par corporation, mais pour la population virtuelle on compte l‘ensemble des tranches qui suivent), les entrepreneurs vont payer entre 10 et 50 L/ entreprise. Prélevé 1 fois/an si mis en place.
Hauts bourgeois + moyens bourgeois + petits bourgeois + artisans
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 0.
Entre plus de 10 et 20 L/personne malus sur SATISFACTION de 1.
Entre plus de 20 et 40 L/personne malus sur SATISFACTION de 2.
Au dessus de 40 L/personne malus sur SATISFACTION de 5.

- Taille royale : impôt en fonction des couches sociales d’une ville. Prélevé 1 fois/an si mis en place.
Ouvriers : entre 2 et 5 L/personne.
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 1.
Entre plus de 2 et 4 L/personne malus sur SATISFACTION de 2.
Au dessus de 4 L/personne malus sur SATISFACTION de 5.

Paysans : entre 1 et 2 L/ha exploitée (soit entre 10 et 20 L/paysan).
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 1.
Entre plus de 10 et 15 L/personne malus sur SATISFACTION de 2.
Au dessus de 15 L/personne malus sur SATISFACTION de 5.

Artisans : entre 10 et 30 L/commerce ou atelier.
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 1.
Entre plus de 10 et 20 L/personne malus sur SATISFACTION de 2.
Entre plus de 20 et 25 L/personne malus sur SATISFACTION de 5.
Au dessus de 25 L/personne malus sur SATISFACTION de 7.

Petite bourgeoisie : entre 80 et 120 L/personne.
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 2.
Entre plus de 80 et 100 L/personne malus sur SATISFACTION de 5.
Entre plus de 100 et 110 L/personne malus sur SATISFACTION de 7.
Au dessus de 110 L/personne malus sur SATISFACTION de 11.

Moyenne bourgeoisie : entre 200 et 300 L/personne.
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 2.
Entre plus de 200 et 250 L/personne malus sur SATISFACTION de 5.
Entre plus de 250 et 280 L/personne malus sur SATISFACTION de 7.
Au dessus de 280 L/personne malus sur SATISFACTION de 11.

Haute bourgeoisie : entre 400 et 500 L/personne.
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 2.
Entre plus de 400 et 450 L/personne malus sur SATISFACTION de 5.
Entre plus de 450 et 480 L/personne malus sur SATISFACTION de 7.
Au dessus de 480 L/personne malus sur SATISFACTION de 11.

- Capitation : impôt en fonction des couches sociales d’une ville. Prélevé 1 fois/an si mis en place.
Ouvriers : entre 1 et 3 L/personne.
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 0.
Entre plus de 1 et 2 L/personne malus sur SATISFACTION de 1.
Au dessus de 2 L/personne malus sur SATISFACTION de 2.

Paysans : entre 5 et 10 L/personne.
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 0.
Entre plus de 5 et 9 L/personne malus sur SATISFACTION de 1.
Au dessus de 9 L/personne malus sur SATISFACTION de 2.

Artisans : entre 30 et 40 L/personne.
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 5.
Entre plus de 30 et 35 L/personne malus sur SATISFACTION de 7.
Au dessus de 35 L/personne malus sur SATISFACTION de 10.

Petite bourgeoisie : entre 50 et 70 L/personne.
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 0.
Entre plus de 50 et 65 L/personne malus sur SATISFACTION de 1.
Au dessus de 65 L/personne malus sur SATISFACTION de 2.

Moyenne bourgeoisie et noblesse : entre 100 et 200 L/personne.
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 0.
Entre plus de 100 et 150 L/personne malus sur SATISFACTION de 1.
Au dessus de 150 L/personne malus sur SATISFACTION de 2.

Haute bourgeoisie : entre 300 et 400 L/personne.
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 0.
Entre plus de 300 et 350 L/personne malus sur SATISFACTION de 1.
Au dessus de 350 L/personne malus sur SATISFACTION de 2.

- Imposition extraordinaire : impôt en fonction de la population.
Tout individu : entre 1 et 5 L/personne.
Prélevé 1 fois/an si mis en place.
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 0.
Entre plus de 1 L et 2 L/personne malus sur SATISFACTION de 1.
Entre plus de 2 L et 4 L/personne malus sur SATISFACTION de 2.
Au dessus de 4 L/personne malus sur SATISFACTION de 5.

- Vingtième : impôt en fonction des couches sociales d’une ville. Prélevé 1 fois/an si mis en place.
Ouvriers : entre 1 et 3 L/personne.
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 0.
Entre plus de 1 et 2 L/personne malus sur SATISFACTION de 1.
Au dessus de 2 L/personne malus sur SATISFACTION de 2.

Paysans : entre 5 et 10 L/personne.
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 0.
Entre plus de 5 et 9 L/personne malus sur SATISFACTION de 1.
Au dessus de 9 L/personne malus sur SATISFACTION de 2.

Artisans : entre 30 et 40 L/personne.
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 5.
Entre plus de 30 et 35 L/personne malus sur SATISFACTION de 7.
Au dessus de 35 L/personne malus sur SATISFACTION de 10.

Petite bourgeoisie : entre 50 et 70 L/personne.
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 0.
Entre plus de 50 et 65 L/personne malus sur SATISFACTION de 1.
Au dessus de 65 L/personne malus sur SATISFACTION de 2.

Moyenne bourgeoisie et noblesse : entre 100 et 200 L/personne.
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 0.
Entre plus de 100 et 150 L/personne malus sur SATISFACTION de 1.
Au dessus de 150 L/personne malus sur SATISFACTION de 2.

Haute bourgeoisie : entre 300 et 400 L/personne.
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 0.
Entre plus de 300 et 350 L/personne malus sur SATISFACTION de 1.
Au dessus de 350 L/personne malus sur SATISFACTION de 2.

- Corvée royale : travail du au roi. Les personnes payent en fait l’équivalent en salaire. Prélevé 1 fois/an si mis en place.
Tout individu : entre 12 et 80 L/personne.
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 7.
Entre plus de 12 L et 20 L/personne malus sur SATISFACTION de 10.
Entre plus de 20 L et 40 L/personne malus sur SATISFACTION de 20.
Au dessus de 40 L/personne malus sur SATISFACTION de 25.

- Gabelle : impôt sur le sel, obligeant les personnes à acheter 7 Kg de sel/personne. Prélevé 1 fois/an si mis en place.
Tout individu : entre 3 et 4,50 L/personne.
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 2.
Entre plus de 3 L et 4 L/personne malus sur SATISFACTION de 5.
Au dessus de 4 L/personne malus sur SATISFACTION de 7.

422) Taxes et impôts PROVINCIAUX :
- Impôt pour les dépenses militaires : impôt en fonction des couches sociales d’une ville mis en place pour financer l‘entretien d‘une milice. Prélevé 1 fois/an si mis en place.
Ouvriers : entre 1 et 2 L/personne.
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 0.
Entre plus de 1 et 2 L/personne malus sur SATISFACTION de 1.

Paysans : entre 5 et 10 L/personne.
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 0.
Entre plus de 5 et 9 L/personne malus sur SATISFACTION de 1.
Au dessus de 9 L/personne malus sur SATISFACTION de 2.

Artisans : entre 20 et 30 L/personne.
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 1.
Entre plus de 20 et 25 L/personne malus sur SATISFACTION de 2.
Au dessus de 25 L/personne malus sur SATISFACTION de 5.

Petite bourgeoisie : entre 40 et 50 L/personne.
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 0.
Entre plus de 40 et 45 L/personne malus sur SATISFACTION de 1.
Au dessus de 45 L/personne malus sur SATISFACTION de 2.

Moyenne bourgeoisie et noblesse : entre 70 et 100 L/personne.
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 0.
Entre plus de 70 et 85 L/personne malus sur SATISFACTION de 1.
Au dessus de 85 L/personne malus sur SATISFACTION de 2.

Haute bourgeoisie : entre 150 et 200 L/personne.
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 0.
Entre plus de 150 et 175 L/personne malus sur SATISFACTION de 1.
Au dessus de 175 L/personne malus sur SATISFACTION de 2.

- Impôt pour les dépenses du bureau de l’Intendant : impôt en fonction des couches sociales d’une ville mis en place pour financer les frais de fonctionnement du bureau de l‘intendant. Prélevé 1 fois/an si mis en place.
Ouvriers : entre 1 et 2 L/personne.
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 0.
Entre plus de 1 et 2 L/personne malus sur SATISFACTION de 1.

Paysans : entre 5 et 10 L/personne.
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 0.
Entre plus de 5 et 9 L/personne malus sur SATISFACTION de 1.
Au dessus de 9 L/personne malus sur SATISFACTION de 2.

Artisans : entre 20 et 30 L/personne.
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 1.
Entre plus de 20 et 25 L/personne malus sur SATISFACTION de 2.
Au dessus de 25 L/personne malus sur SATISFACTION de 5.

Petite bourgeoisie : entre 40 et 50 L/personne.
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 0.
Entre plus de 40 et 45 L/personne malus sur SATISFACTION de 1.
Au dessus de 45 L/personne malus sur SATISFACTION de 2.

Moyenne bourgeoisie et noblesse : entre 70 et 100 L/personne.
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 0.
Entre plus de 70 et 85 L/personne malus sur SATISFACTION de 1.
Au dessus de 85 L/personne malus sur SATISFACTION de 2.

Haute bourgeoisie : entre 150 et 200 L/personne.
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 0.
Entre plus de 150 et 175 L/personne malus sur SATISFACTION de 1.
Au dessus de 175 L/personne malus sur SATISFACTION de 2.

423) Taxes et impôts MUNICIPAUX :
- Octroi municipal : taxes sur les entreprises locales. Selon les secteurs d’activité (la mairie fixe le tarif par corporation), les entrepreneurs vont payer entre 10 et 30 L/ entreprise.
Prélevé 1 fois/an si mis en place.
Hauts bourgeois + moyens bourgeois + petits bourgeois + artisans
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 0.
Entre plus de 10 et 20 L/personne malus sur SATISFACTION de 1.
Au dessus de 20 L/personne malus sur SATISFACTION de 2.

- Taille municipale : impôt en fonction des couches sociales d’une ville. Prélevé 1 fois/an si mis en place.
Ouvriers : entre 1 et 5 L/personne.
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 0.
Entre plus de 1 et 2 L/personne malus sur SATISFACTION de 1.
Entre plus de 2 L et 4 L/personne malus sur SATISFACTION de 2.
Au dessus de 4 L/personne malus sur SATISFACTION de 5.

Paysans : entre 1 et 5 L/ha exploitée (on prend pour base les hectares des 9 villages qui ne sont pas utilisées par des joueurs).
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 0.
Entre plus de 1 et 2 L/Ha malus sur SATISFACTION de 1.
Entre plus de 2 L et 4 L/Ha malus sur SATISFACTION de 2.
Au dessus de 4 L/Ha malus sur SATISFACTION de 5.

Artisans : entre 10 et 30 L/commerce ou atelier.
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 0.
Entre plus de 10 et 20 L/personne malus sur SATISFACTION de 1.
Entre plus de 20 et 25 L/personne malus sur SATISFACTION de 2.
Au dessus de 25 L/personne malus sur SATISFACTION de 5.

Petite bourgeoisie : entre 80 et 120 L/personne.
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 2.
Entre plus de 80 et 100 L/personne malus sur SATISFACTION de 5.
Entre plus de 100 et 110 L/personne malus sur SATISFACTION de 7.
Au dessus de 110 L/personne malus sur SATISFACTION de 11.

Moyenne bourgeoisie : entre 200 et 300 L/personne.
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 2.
Entre plus de 200 et 250 L/personne malus sur SATISFACTION de 5.
Entre plus de 250 et 280 L/personne malus sur SATISFACTION de 7.
Au dessus de 280 L/personne malus sur SATISFACTION de 11.

Haute bourgeoisie : entre 400 et 500 L/personne.
Prélèvement mini malus sur SATISFACTION de 2.
Entre plus de 400 et 450 L/personne malus sur SATISFACTION de 5.
Entre plus de 450 et 480 L/personne malus sur SATISFACTION de 7.
Au dessus de 480 L/personne malus sur SATISFACTION de 11.

Taxes consulaires :
- Octroi consulaire : taxes sur les entreprises agricoles. Selon les secteurs d’activité (les consuls fixent le tarif par activité agricole), les entreprises agricoles vont payer entre 1 et 10 L/Ha de terres, bois, carrières ou mines.
Prélevé 1 fois/an si mis en place.
On considère que les terres qui n’appartiennent pas à des joueurs, appartiennent à la population virtuelle et qu’il s’agit de terres agricoles nues, idem pour les coupes de bois, carrières… s‘il y en a.
Ces taxes étant trop localisées, elles ne sont pas comptabilisées dans les variations d’opinion de la population virtuelle.

43) Le chômage :
Si la population virtuelle active ne trouve pas de travail, son opinion du pouvoir en place va chuter. On considère qu’une partie de la population virtuelle trouvera du travail ailleurs que chez les joueurs. Dans le calcul au changement d’heure, on considère que l’économie virtuelle interne de la zone urbaine pourra employer en dernier recours 80 % de la population active. Il suffira de faire le décompte entre la population virtuelle employée par les joueurs, la population active virtuelle employée par la population virtuelle. Le % restant de la population active virtuelle qui n’aura pas de travail correspondra au taux de chômage de la zone urbaine. On peut donc avoir au maximum 20 % de chômage. Voici les malus sur le niveau de SATISFACTION de la population virtuelle :

De 1 à 5 % de chômage malus sur SATISFACTION de 5.
De plus de 5 à 10 % de chômage malus sur SATISFACTION de 10.
De plus de 10 à 15 % de chômage malus sur SATISFACTION de 20.
Au dessus de 15 % de chômage malus sur SATISFACTION de 40.

Délinquance de la population virtuelle sans emploi :
0,5 % de la population virtuelle sans emploi va sombrer dans la délinquance.

44) Le moral :
En fonction des convictions de la population d’une zone urbaine. La zone urbaine doit être en mesure d’assurer le bien être moral de sa population. Concrètement, les monarchistes de droit divin veulent aller à la messe, les partisans de la philosophie des lumières veulent aller dans des cercles philosophiques, les neutres veulent aller dans des débits de boissons.

Le mécontentement de la population virtuelle est en fonction du % des personnes qui ne peuvent pas aller prier, penser ou boire. L’impact sur la baisse de popularité du pouvoir en place est également lié à la place de la population virtuelle concernée par rapport à la population virtuelle totale de la zone urbaine.

De 1 à 25 % malus sur SATISFACTION de 10.
De plus de 25 à 50 % malus sur SATISFACTION de 20.
De plus de 50 à 75 % malus sur SATISFACTION de 30.
Au dessus de 75 % malus sur SATISFACTION de 40.

Par exemple :
Une zone urbaine comprend 80 % de monarchiste de droit divin, 15 % de neutres et 5 % de partisans de la philosophie des lumières.

Les monarchistes peuvent tous aller à la messe, donc pas de malus.

26 % des neutres ne peuvent pas aller boire, s’ils représentaient 100 % de la population il y aurait un malus de 20, mais comme ils représentent 15 % de la population le malus n’est que de 3.

100 % des partisans ne peuvent pas aller écouter un libre penseur. S’ils représentaient 100 % de la population il y aurait un malus de 40, mais comme ils représentent 5 % de la population le malus n’est que de 2.

Actes de folie de la population virtuelle sans soutien moral :
0,5 % de la population virtuelle sans soutien moral va sombrer dans la folie. A noter qu’il s’agit de folie passagère et non définitive, on pourrait parler aussi de grave dépression.

45) L’état sanitaire :
451) Les bains publics :
On considère que 10 % de la population virtuelle se rend aux bains publics chaque semaine IG. Si elle ne peut pas le faire l’opinion de la population virtuelle vis-à-vis du pouvoir en place va baisser. Selon le % de la population qui n’a pas pu se laver, voici les malus :

De 1 à 25 % malus sur SATISFACTION de 5.
De plus de 25 à 50 % malus sur SATISFACTION de 10.
De plus de 50 à 75 % malus sur SATISFACTION de 15.
Au dessus de 75 % malus sur SATISFACTION de 20.

10 % de population virtuelle qui n’a pas pu se laver tombera malade (MALADIES BENIGNES).

452) Les lavoirs :
On considère que 20 % de la population souhaite laver son linge chaque semaine IG. Si elle ne peut pas le faire l’opinion de la population virtuelle vis-à-vis du pouvoir en place va baisser. Selon le % de la population qui n’a pas pu faire laver son linge, voici les malus :

De 1 à 25 % malus sur SATISFACTION de 2.
De plus de 25 à 50 % malus sur SATISFACTION de 5.
De plus de 50 à 75 % malus sur SATISFACTION de 7.
Au dessus de 75 % malus sur SATISFACTION de 15.

5 % de population virtuelle qui n’a pas pu laver son linge tombera malade (MALADIES BENIGNES).

453) Les égouts :
Lorsque le réseau des égouts n’est plus suffisant par rapport à la population de la ville, l’état sanitaire se dégrade et le nombre de malades augmente. Le calcul est très simple, par rapport à la capacité d’évacuation des déchets du réseau des égouts pour une population donnée, on totalise les personnes qui excèdent cette capacité, 20 % d’entre elles tomberont malades (MALADIES BENIGNES).
Exemple : si sur une ville de 42 000 habitants, le réseau des égouts est adapté à une population totale de 40 000 habitants, 400 personnes seront malades la semaine IG suivante.

Selon le % de la population virtuelle totale qui ne bénéficie pas du réseau d‘égouts, voici les malus :

De 1 à 25 % malus sur SATISFACTION de 2.
De plus de 25 à 50 % malus sur SATISFACTION de 5.
De plus de 50 à 75 % malus sur SATISFACTION de 7.
Au dessus de 75 % malus sur SATISFACTION de 15.

454) Les cimetières :
Il y a une mortalité naturelle forcément, en dehors de l’ensemble des calculs résultants des erreurs humaines. Ce taux de mortalité de base est de 0,003 %/semaine IG de la population virtuelle de la zone urbaine considérée. Le reste d’une semaine IG est cumulée avec la semaine IG suivante. Par exemple, sur une ville de 30000 habitants, les décès sont de 0,90 personnes/semaine IG. Donc 0 habitant de mort la première semaine IG et 1 la seconde semaine IG, 1 également la troisième semaine IG…

Le nombre de cadavres qui n’ont pas été enterrés s’accumule d’une semaine IG à l’autre. Les personnages des joueurs qui sont morts sont comptabilisés dans ce calcul. A partir d’un certain seuil de cadavres non enterrés, les risques d’épidémie vont augmenter et la population virtuelle n’apprécie pas que les morts ne disposent pas d’une sépulture décente :

Lorsque de 1 à 5 cadavres non enterrés par tranche de 10 000 habitants d’une zone urbaine, progression de 0,5 dans EPIDEMIE/semaine IG. malus sur SATISFACTION de 5.

Lorsque plus de 5 à 10 cadavres non enterrés par tranche de 10 000 habitants d’une zone urbaine, progression de 1 dans EPIDEMIE/semaine IG. malus sur SATISFACTION de 10.

Lorsque plus de 10 à 20 cadavres non enterrés par tranche de 10 000 habitants d’une zone urbaine, progression de 2 dans EPIDEMIE/semaine IG. malus sur SATISFACTION de 20.

Lorsque plus de 20 à 30 cadavres non enterrés par tranche de 10 000 habitants d’une zone urbaine, progression de 4 dans EPIDEMIE/semaine IG. malus sur SATISFACTION de 40.

Lorsque plus de 30 à 40 cadavres non enterrés par tranche de 10 000 habitants d’une zone urbaine, progression de 8 dans EPIDEMIE/semaine IG. malus sur SATISFACTION de 80.

Lorsque plus de 40 à 50 cadavres non enterrés par tranche de 10 000 habitants d’une zone urbaine, progression de 16 dans EPIDEMIE/semaine IG. malus sur SATISFACTION de 100.

Lorsque plus de 50 à 60 cadavres non enterrés par tranche de 10 000 habitants d’une zone urbaine, progression de 32 dans EPIDEMIE/semaine IG. malus sur SATISFACTION de 100.

Plus de 60 cadavres non enterrés par tranche de 10 000 habitants d’une zone urbaine, progression de 64 dans EPIDEMIE/semaine IG. malus sur SATISFACTION de 100.

455) La voirie :
Lorsque le réseau des rues ou le service de la voirie ne sont plus suffisants par rapport à la population de la ville, les achats de la population virtuelle se dégradent et la popularité du pouvoir en place chute. Le calcul est très simple, par rapport au réseau des rues nécessaire et le service de la voirie adéquat pour une population donnée, on totalise les personnes qui excèdent cette capacité, sur le % de la population d’une ville quelles représentent 75 % de ces personnes n’achèteront plus dans la zone urbaine donnée. Le % de la population virtuelle de ces 75 % ne non acheteurs correspond à la baisse des achats dans toutes les catégories.
Exemple : si sur une ville de 42 000 habitants, le réseau des rues est adapté pour une population totale de 40 000 habitants, 2000 personnes se trouveront dans une zone mal aménagée au niveau de la voirie. Sur ces 2000 personnes, 1500 d’entres elles (75 %) n’iront cesseront leurs achats, cela correspond à une baisse des achats de la population virtuelle de 3,57 % (à évaluer l‘arrondissement le plus judicieux).

Selon le % de la population virtuelle totale qui ne bénéficie pas du réseau de rues et du service de la voirie, voici les malus :

De 1 à 10 % malus sur SATISFACTION de 2.
De plus de 10 à 25 % malus sur SATISFACTION de 5.
De plus de 25 à 50 % malus sur SATISFACTION de 10.
Au dessus de 50 % malus sur SATISFACTION de 20.

456) Les fontaines :

457) Les services de santé :
4571) Hôpitaux :
Naturellement, un % de la pop est malade, s’il n’y a pas de soins baisse de la popularité (les malades ne peuvent travailler, mais ils peuvent se révolter).

Naturellement, 2 % de la population virtuelle a une maladie bénigne (les personnes virtuelles concernées sont les vieillards et les enfants). 10 % des personnes qui ne seront pas soignées, basculeront la semaine IG suivante dans ceux qui ont une maladie grave. Si pas de soins pour les personnes virtuelles atteintes de maladies graves : 30 % de décès la semaine IG suivante.

Les malades qui ne sont pas soignés se cumulent d’une semaine à l’autre. Le % de personnes malades dans une ville, par rapport à la population totale, a une grande influence sur l’opinion du pouvoir en place :

Lorsque plus de 3 à 5 % de la population d’une zone urbaine est malade (toutes maladies confondues), progression de 0,5 dans EPIDEMIE/semaine IG. malus sur SATISFACTION de 5.

Lorsque plus de 5 % à 10 % de la population d’une zone urbaine est malade (toutes maladies confondues), progression de 1 dans EPIDEMIE/semaine IG. malus sur SATISFACTION de 10.

Lorsque plus de 11 % à 20 % de la population d’une zone urbaine est malade (toutes maladies confondues), progression de 1,5 dans EPIDEMIE/semaine IG. malus sur SATISFACTION de 15.

Lorsque plus de 21 % à 30 % de la population d’une zone urbaine est malade (toutes maladies confondues), progression de 2 dans EPIDEMIE/semaine IG. malus sur SATISFACTION de 20.

Au dessus de 30 % de la population d’une zone urbain malade (toutes maladies confondues), progression de 3 dans EPIDEMIE/semaine IG. malus sur SATISFACTION de 30.

Lorsqu’une EPIDEMIE se déclare, 1 % de la population virtuelle meurt chaque semaine IG, jusqu’à ce que le problème soit résolu. Pour cela 2 conditions sont requises :
- Il ne doit plus y avoir de facteurs déclenchant une progression de l’EPIDEMIE.
- Les équipes de soins doivent être dirigés par des médecins (11 personnes médecin inclus) pour soigner les victimes de l’épidémie. Ne sont soignées que les malades pouvant être pris en charge par des équipes compétentes. Tant qu’il n’y aura pas assez de personnel soignant qualifié pour soigner les EPIDEMIES, elle continuera à sévir toutes les semaines (néanmoins les personnes qui ont pu être prises en charge ne mourront pas et seront soignées).

Qui peut se soigner avec ses propres fonds :
10 % de la population virtuelle malade est en mesure de payer 6 L/personne pour une maladie bénigne, 20 L/personne pour une maladie grave, 20 L/personne pour une épidémie.

40 % de la population virtuelle malade est en mesure de payer 5 L/personne pour une maladie bénigne, 15 L/personne pour une maladie grave, 15 L/personne pour une épidémie.

50 % de la population virtuelle malade est en mesure de payer 3 L/personne pour une maladie bénigne, 6 L/personne pour une maladie grave, 6 L/personne pour une épidémie.

4572) Asiles d’aliénés :
Si la population virtuelle sombrant dans la folie passagère n’est pas prise en charge dans un asile, elle commettra des actes de folie :
20 % se suicidera.
80 % agressera une personne dans la rue.

Les asiles d’aliénés permettent de faire de la prévention en internant la personne en pleine crise. La semaine IG suivante, la crise étant passée, la personne peut reprendre une activité normale.

46) L’éducation :

47) Le code du travail :
Selon la gestion du travail de la communauté, avec l’autorisation du travail des enfants et des vieillards, la population pourra réagir assez mal à ses mesures (voir dans LES FONCTIONS DU MAIRE).

LARGE :
0,1 % de mortalité des enfants et des vieillards.
0,5 % des enfants et des vieillards qui travaillent tombent malades ou se blessent.
Malus sur SATISFACTION de 10

TRES LARGE :
0,5 % de mortalité des enfants et des vieillards.
2 % des enfants et des vieillards qui travaillent tombent malades ou se blessent.
Malus sur SATISFACTION de 20

48) Le froid :
Si pas quantité de bois ou de vêtements nécessaires.

49) Le logement :
491) Petites zones urbaines :
Pour connaître le nombre de personnes de la population virtuelle qui habitent en ville, dans les Petites zones urbaines, on effectue le calcul suivant :
TOTAL de la population virtuelle de la zone - 10 000 / 40.

Ainsi, dans une ville comprenant 20 000 habitants virtuels, seules 250 personnes habitent en ville dans des logements locatifs. Les 19 750 autres vagabondent, logent à la campagne ou dans des bâtiments qui leur appartiennent.

492) Moyennes zones urbaines :
Pour connaître le nombre de personnes de la population virtuelle qui habitent en ville, dans les Moyennes zones urbaines, on effectue le calcul suivant :
TOTAL de la population virtuelle de la zone - 118 000 / 8.

Ainsi, dans une ville comprenant 130 000 habitants virtuels, seules 1500 personnes habitent en ville dans des logements locatifs. Les 128 500 autres vagabondent, logent à la campagne ou dans des bâtiments qui leur appartiennent.

493) Grandes et Très Grandes zones urbaines :
Pour connaître le nombre de personnes de la population virtuelle qui habitent en ville, dans les Grandes et les Très Grandes zones urbaines, on effectue le calcul suivant :
TOTAL de la population virtuelle de la zone - 158 000 / 8.

Ainsi, dans une ville comprenant 184 000 habitants virtuels, seules 3250 personnes habitent en ville dans des logements locatifs. Les 180 750 autres vagabondent, logent à la campagne ou dans des bâtiments qui leur appartiennent.

494) Qui loue quoi :
Sur les personnes qui sont amenées à louer un logement en ville, 90 % vont chercher à louer un lit dans un dortoir (prix maxi 0,50 L/semaine IG) et 10 % vont chercher à louer une chambre (prix maxi 5 L/semaine IG).

Si la population virtuelle ne peut pas trouver de logement, en découlera une baisse de l’opinion du pouvoir en place.

Le calcul est le suivant en fonction du pourcentage de personnes qui ne peuvent se loger, sur une semaine IG donnée :

De 1 à 10 % malus sur SATISFACTION de 10
De 11 à 30 % malus sur SATISFACTION de 20
De 31 à 50 % malus sur SATISFACTION de 30
Si plus de 50 % malus sur SATISFACTION de 40

10 % de population virtuelle qui n’a pas pu se loger tombera malade (MALADIES BENIGNES).

50) La justice :
Si le nombre d’affaires non jugées (qui ne sont pas résolues et jugées) est trop élevé dans une zone urbaine donnée, la population virtuelle porte un mauvais jugement sur le pouvoir en place.

De 1 à 10 affaires non jugées, malus sur SATISFACTION de 0
De 11 à 20 affaires non jugées, malus sur SATISFACTION de 5
De 21 à 30 affaires non jugées, malus sur SATISFACTION de 10
De 31 à 40 affaires non jugées, malus sur SATISFACTION de 15
Plus de 40 affaires non jugées, malus sur SATISFACTION de 20

51) La délinquance de la population virtuelle :
La probabilité que le personnage d’un joueur soit victime d’un acte de délinquance de la population virtuelle est lié au nombre de ces actes sur une semaine IG mis en corrélation avec la population totale de la zone urbaine.

511) Agressions :
60 % des actes de délinquance sont de simples agressions physiques. L’agresseur cherchant uniquement à assommer sa victime.

512) Agressions et vols :
40 % des actes de délinquance sont des vols avec agressions physiques. L’agresseur cherchant à assommer sa victime pour la détrousser.

Ces affaires sont traitées comme celles des personnages joués, la population virtuelle ira en prison et sera bloquée en cellule le temps de la peine. A la différence des personnes des joueurs, la population virtuelle délinquante ne résistera pas lors de son arrestation et ne tentera pas de s’enfuir de la prison.