Les FONCTIONS du MAIRE

Les FONCTIONS du MAIRE

Messagepar gilles le Dim 1 Fév 2009, 00:32

LES FONCTIONS DU MAIRE



1) Le MAIRE :
Pour être maire, il faut être artisan, bourgeois ou noble domicilié dans le centre urbain en question. Il faut également, sous l’ancien régime, acheter la charge de maire, vendue par l’ancien maire. Le Sous Intendant de Province en fixe le prix, le maire conservant obligatoirement la charge jusqu’à la vente de celle-ci. Si un maire venait à décéder, son directeur de cabinet assurerait l’intérim jusqu’au rachat de la charge.

Comme pour l’achat de toutes les charges, il faut avoir la somme et le niveau social bien entendu, mais si plusieurs personnes sont en mesure d’acheter la charge en même temps, c’est celle qui aura le plus de R qui l’emportera.

Acheter la charge est une chose, pouvoir l’exercer en est une autre. Pour en être capable, il faut avoir au moins 200 en I et être bachelier. Ainsi, une personne peut accéder à la fonction, mais être dans l’incapacité de l’exercer. Pour remédier à ce problème, il suffit d’engager un directeur de cabinet (voir chapitre sur les employés de mairie).

A noter qu’un maire qui a les compétences et souhaite gérer lui-même sa mairie y consacrera tout son temps comme pour un emploi (6 actions /semaine IG).

Pour faire fonctionner correctement sa mairie, un maire a tout intérêt à nommer des conseillers, mais il n’est pas obligé. Il peut s’il le souhaite gérer seul sa mairie.

Il existe 5 postes de conseillers :
Conseiller aux affaires sanitaires
Conseiller aux finances
Conseiller à la sécurité publique
Conseiller à l’urbanisme
Conseiller aux affaires économiques

Les postes de maires et de conseillers ne sont pas systématiquement des « occupations » qui vont bloquer des actions IG. Si les maires et les conseillers embauchent chacun une personne qui va les seconder (pour plus de détail voir le chapitre sur les employés de mairie).

Le maire a donc les pleins pouvoirs, il peut mettre et démettre de ses fonctions un conseiller, ester en justice, décider des embauches, de l’imposition, des travaux… mais lorsqu’il confie le poste de conseiller à quelqu’un il « perd » le pouvoir attaché à cette fonction. Néanmoins, il peut démettre de ses fonctions le conseiller quand bon lui semble (la mesure prend effet la semaine IG suivante). Sur le même principe qu’un Directeur Général dans une entreprise, chaque année IG, automatiquement, un rapport d’activité (année civile) par service est envoyé au maire. Ce rapport constitue une preuve pour le maire. Si le conseiller a eu une gestion catastrophique de son service il peut l’assigner en justice.

Le maire et ses conseillers ont la vision chaque semaine IG des données sur la population de leur zone urbaine (taux de chômage, mortalité, flux de population…).

La seule personne qui a accès à la mairie et aux données générales sur la population tout comme le maire et ses conseillers, sans que ces derniers puissent y faire quoi que ce soit, c’est le prévôt des marchands. Il a un bureau qui lui permet d’exercer ses fonctions, indépendamment du maire.


2) Les CONSEILLERS :
Les Conseillers du maire ont un rôle très important et pour exercer leur fonction, ils doivent avoir certaines compétences, comme pour le maire : être artisans, bourgeois ou nobles domiciliés dans le centre urbain en question, avoir au moins 200 en I et être bacheliers. Ainsi, une fois de plus, une personne peut être nommée au poste de conseiller, mais être dans l’incapacité de l’exercer. Pour remédier à ce problème, il suffit d’engager une personne particulière à chaque service (voir chapitre sur les employés de mairie). Ces personnes permettent aux conseillers d’exercer leur fonction même sans avoir les compétences et aussi sans bloquer leurs actions IG. De plus, lorsque le conseiller le désire, son second peut prendre la direction de son service le temps qu’il le souhaite.

A noter qu’un conseiller qui a les compétences et souhaite gérer lui-même son service y consacrera tout son temps comme pour un emploi (6 actions /semaine IG).

Il existe 5 services, donc 5 Conseillers possibles :
Conseiller aux affaires sanitaires
Conseiller aux finances
Conseiller à la sécurité publique
Conseiller à l’urbanisme
Conseiller aux affaires économiques


3) La MAIRIE :
Comme pour tout, pour exercer la fonction de maire il faut un bâtiment qui matérialise la dite fonction.

A cet endroit les personnes qui se trouvent dans la zone urbaine (commune) peuvent voir les offres d’emplois. Les offres d’emplois des 9 villages sont affichées sur le même panneau, mais en spécifiant par village, et les offres d‘emplois en ville s‘y trouvent également.

Même si la mairie est détruite, les offres d’emplois restent visibles.

Si cet établissement est pris de force, le chef de celui qui est à l’origine prend les pouvoirs du maire et décide seul. Pour reprendre la mairie en main il faudra, soit que le responsable de la prise abandonne le pouvoir auquel cas l‘ancien maire retrouve ses fonctions, soit que la mairie soit reprise.

Si une mairie est détruite, le pouvoir du maire ne peut être exercé, toutes les personnes qui travaillaient pour la mairie se retrouvent au chômage. Les établissements qui dépendent de la mairie sont fermés (lavoirs, bains publics), tout est bloqué. Seul un impôt peut être levé spécialement pour aider à la reconstruction de la mairie. L’argent est bloqué sur un compte particulier, lorsque la somme est réunie les travaux s’effectuent automatiquement. Des joueurs peuvent faire des dons pour aider à cette reconstruction (à la mairie apparaît le projet de reconstruction et toute la population se trouvant dans la zone urbaine peut y faire des dons).

Il s’agit d’un bâtiment spécial, car celui-ci ne fait pas intervenir d’autres joueurs que celui qui a la possibilité de le diriger (le maire). De fait, il suffit que celui qui maîtrise cette capacité paye 100 000 L dans l’onglet adéquat qu’il trouve dans son bureau de la mairie pour faire construire le bâtiment qui sera prêt 4 mois IG après la commande. Cela ne fera intervenir aucun corps de métier. On considère que des ouvriers PNJ se seront chargés de construire et d’aménager la bâtisse.

De même, une mairie qui subit des dégâts peut être réparée à hauteur de 1 L/point de dégâts causés. Pour cela il suffit à son responsable de cliquer sur réparation et elle sera faite automatiquement la semaine IG suivante.

RESISTANCE : 100 000 points de dégâts.

Une mairie dispose de 24 espaces aménageables qui peuvent être aménagés en :
Salons
Salles à manger
Cuisines
Greniers (par défaut)

Ainsi que 2 grands entrepôts pouvant contenir 160 000 Kg (160 T) de marchandises.

C’est le maire qui décide de qui peut être invité, ou intime, comme pour une habitation normale. L’aménagement, le ménage, l’utilisation de ces espaces sont gérés comme pour les maisons. Il faut donc du personnel, nettoyer et changer lorsque les meubles et la décoration sont trop usés.

Les conseillers sont systématiquement classifiés en intimes et le maire en propriétaire. Il bénéficie donc du bonus de R lié au bâtiment.

La mairie dispose d’une réserve pour entreposer jusqu’à 1000 Kg de matériel, d’un bureau pour le maire et d‘un bureau par conseiller.

Un maire et/ou ses conseillers cliquent sur travailler dans la mairie pour signifier qu‘ils travaillent à ce poste là.

Pour pouvoir exercer la fonction de maire d’une ville, il faut s’y trouver, forcément.
Comme pour les emplois en ville, le maire doit obligatoirement y habiter.


4) Les EMPLOYES de MAIRIE :
Comme expliqué un peu plus haut, le Maire et ses conseillers peuvent s’entourer de directeurs :

Maire : Directeur de Cabinet
Conseiller aux affaires sanitaires : Directeur des services sanitaires
Conseiller aux finances : Directeur des services financiers
Conseiller à la sécurité publique : Directeur des services de sécurité
Conseiller à l’urbanisme : Directeur des services de l’urbanisme
Conseiller aux affaires économiques : Directeur des services économiques

Salaire des Directeurs : 8 à 15 L/action IG

S’il embauche un chef de cabinet, il pourra lui en confier la direction lorsqu’il le souhaite et reprendre la main quand il veut. Le chef de cabinet servant à éviter de bloquer les actions IG du maire, lui permettre de gérer la ville, et l’épauler si nécessaire.

Une mairie embauche du personnel pour faire fonctionner ses différents services.

IMPORTANT : Les embauches municipales sont toujours prioritaires sur les embauches des joueurs et de la population virtuelle.

Lorsqu’il n’y a pas assez de personnes qui travaillent dans les différents services, l’information est donnée (même principe que pour les productions).

41) Bureaux des directeurs :
Un directeur fait partie du personnel administratif. Dans le bureau qui lui est réservé il a accès aux informations de la mairie tout comme son supérieur direct (maire ou conseiller), mais pas avec les mêmes pouvoirs, sauf si son supérieur direct les lui donne.

IMPORTANT :
Un budget est alloué à chaque service au bon vouloir de celui qui tient la trésorerie de la mairie.

S’il manque des fonds le service concerné ne fonctionne pas.


5) Les SERVICES FINANCIERS et FISCAUX :
Poste : Conseiller aux finances

C’est le service qui gère les finances de la mairie, les impôts et l’attribution des budgets par service.
Dans ce cas particulier, on considère que si les joueurs ne prennent pas ces postes, même ceux de collecteur en chef et chef comptable, la population virtuelle les prendra en dernier ressort.

Pour être efficace, ces services doivent être suffisamment pourvus en employés. Il s’agit d’embauches à temps plein (6 actions/semaine IG) et à durée indéterminée.

Matériel requis :
1 porte-document en cuir/employé des services financiers et fiscaux.

51) Le Service Comptable :
Sans comptable, on peut utiliser les fonds de la mairie pour embaucher le personnel des services financiers et fiscaux, acheter des fournitures… mais on ne peut pas attribuer de budget aux autres services, ni percevoir les impôts. Pour pouvoir attribuer des budgets aux autres services et organiser la levée des impôts municipaux, il faut avoir embauché des comptables en nombre suffisant, sinon cela revient à n’avoir embauché personne.

Embauche de comptables/tranche de population
1 comptable pour 50 000 habitants

Il faut au minimum avoir le statut d’OUVRIER, résider en ville et avoir 100 en INTELLIGENCE pour être comptable ou chef comptable.

Au-delà d’un comptable travaillant pour une mairie, il faut un chef comptable qui dirigera l‘ensemble des comptables et aura la vision du travail de ses comptables (s‘ils ont honoré le contrat ou non). Le chef comptable pourra diriger 10 comptables. Si la ville est grande et nécessite un grand nombre de comptables, il suffira de multiplier les équipes qui seront sous les ordres du Conseiller au finances.

Le Chef Comptable : 5 L/action IG
Le Comptable : 3 L/action IG

52) Le service des impôts :
Service indispensable pour la collecte des impôts.

Pour être efficace, ces services doivent être suffisamment pourvus en employés. Il s’agit d’embauches à temps plein (6 actions/semaine IG) et à durée indéterminée.

Matériel requis :
1 porte-document en cuir/employé du service des impôts.

Il faut au minimum avoir le statut d’OUVRIER et résider en ville pour être collecteur des impôts ou collecteur des impôts en chef.

Au-delà d’un collecteur des impôts travaillant pour une mairie, il faut un collecteur des impôts en chef qui dirigera l‘ensemble des collecteurs des impôts et aura la vision du travail de ses collecteurs des impôts (s‘ils ont honoré le contrat ou non). Le collecteur des impôts en chef pourra diriger 10 collecteurs des impôts. Si la ville est grande et nécessite un grand nombre de collecteurs des impôts, il suffira de multiplier les équipes qui seront sous les ordres du Conseiller au finances.

1 collecteur des impôts pour 4000 habitants. Il faut une couverture totale de la population pour que l’impôt puisse être prélevé.

Salaires moyens :
Le collecteur des impôts : 2 L/action IG.
Le collecteur des impôts en chef : 4 L/action IG.

53) Les pouvoirs du Conseiller aux finances :
531) Le travail de la communauté :
Le Conseiller aux finances peut décider des conditions de travail de la population virtuelle, mais cela a des incidences sur leur opinion du pouvoir qu’il représente. Ainsi, sa gestion du travail de la communauté, peut l’amener à autoriser le travail des enfants et des vieillards, dans des conditions plus ou moins dures.

Plusieurs paliers de travail :
NORMAL : travail uniquement de la population active normale.
LARGE : 40 % des enfants et vieillards travaillent et basculent donc dans la population active.
TRES LARGE : 80 % des enfants et vieillards travaillent et basculent donc dans la population active.

532) Les Taxes et impôts municipaux :
Le Conseiller aux finances peut décider de la levée des impôts pour renflouer les caisses de la mairie. Il en fixe le montant dans la tranche autorisée. Le taux d’imposition aura également un impact sur l’opinion de la population virtuelle.

Le Conseiller aux finances peut contrôler dans son bureau qui a payé ou qui n’a pas payé les taxes et impôts municipaux. A la mise en place d’un impôt, les habitants imposables de la ville reçoivent une lettre avec commandement de payer, lorsqu’ils valident la somme est directement débitée de leur compte. Ils bénéficient d’un délais de 1 mois IG pour payer, au-delà, l’habitant imposable apparaîtra dans la partie consultable par le Conseiller aux finances comme étant non payeur et le Conseiller aux finances pourra porter plainte.

Ces Impôts peuvent être prélevés par une mairie :

- Octroi municipal : taxes sur les entreprises locales. Selon les secteurs d’activité (la mairie fixe le tarif par corporation), les entrepreneurs vont payer entre 10 et 30 L/ entreprise.
Prélevé 1 fois/an si mis en place.

- Droits de place : droit de place sur les marchés 5 à 10 deniers/ marchandise/ semaine IG en général, pour la mairie. Le vendeur paye à la mise en vente du produit (pour 1 semaine IG). L’octroi peut être différent pour les produits vendus sur le marché (paysans locaux) et les produits vendus sur la foire (producteurs étrangers).

- Pesade : taxe sur le poids de marchandises mises en vente sur les marchés 2 deniers/ Kg de marchandise/ semaine IG en général, pour la mairie. Le vendeur paye à la mise en vente du produit (pour 1 semaine IG). La pesade peut être différente pour les produits vendus sur le marché (paysans locaux) et les produits vendus sur la foire (producteurs étrangers).

- Taxe d’affichage : taxe sur les annonces affichées de 10 à 20 deniers/affiche/semaine IG.

- Taille municipale : impôt en fonction des couches sociales d’une ville.
Vagabonds : non taillables.
Ouvriers : entre 1 et 5 L/personne.
Paysans : entre 1 et 5 L/ha exploitée.
Artisans : entre 10 et 30 L/commerce ou atelier.
Petite bourgeoisie : entre 80 et 120 L/personne.
Moyenne bourgeoisie : entre 200 et 300 L/personne.
Haute bourgeoisie : entre 400 et 500 L/personne.
Prélevé 1 fois/an si mis en place.

- Péage : droit de passage des marchandises étant mises en vente sur les foires et marchés de 4 à 10 deniers/ marchandise/ semaine IG en général. Le vendeur paye à la mise en vente du produit (pour 1 semaine IG).

- Frais d’enregistrement : taxe devant s’acquitter toutes personnes souhaitant se présenter aux élections consulaires. Entre 10 et 50 L.

533) Les Budgets :
Le Conseiller aux finances dispose des fonds de la mairie pour attribuer les budgets aux autres services. L’argent bascule dans les bureaux des services, les responsables pouvant alors en disposer pour faire fonctionner leur service correctement.

IMPORTANT : une fois qu’un budget a été attribué, le Conseiller aux finances ne peut récupérer cette somme, à moins que le Conseiller du service en question accepte de reverser tout ou partie aux services financiers et fiscaux.

534) Le pouvoir d’ester en justice :
Si les impôts n‘ont pas été payé, le Conseiller aux finances peut porter plainte. A chaque infraction relevée il a un message avec les détails de l’affaire et les options : « porter plainte » ou « enterrer l’affaire ». S’il clique sur porter plainte le document sera envoyé aux forces de l’ordre et la procédure sera lancée. S’il clique sur « enterrer l’affaire » les documents seront détruits.


6) Les SERVICES SANITAIRES :
Poste : Conseiller aux affaires sanitaires

Le Conseiller aux affaires sanitaires va gérer l’ensemble des systèmes liées à la santé de la population. Il va définir une priorité des secteurs dont il a la charge, qui puiseront dans le budget dont il dispose pour pouvoir fonctionner. Exemple :
1) Bains publics
2) Lavoirs


Si un secteur ne dispose pas d’assez d’argent pour fonctionner il sera fermé pour la semaine IG en question. Le Conseiller aux affaires sanitaires peut modifier les paramètres de priorité chaque semaine IG.

61) Les bains publics :
1 bain public peut accueillir 1000 personnes/semaine IG. Il faut 10 employés aux bains publics pour gérer 1 bain public (salaire fixé par la municipalité 2 L mini/action IG/employé. 6 actions IG de travail/semaine IG). Les frais de fonctionnement d’un bain public sont de 2400 L/semaine IG, sans compter les salaires.

Le lancement des embauches est automatique, à moins de fermer le bain public (on peut choisir entre 2 options : ouvert ou fermé, ceci est modifiable chaque semaine IG pour la semaine IG suivante). Lorsqu’un bain public est fermé il ne coûte rien à la municipalité. Les emplois aux bains sont renouvelés chaque semaine IG (pas d‘embauche en « CDI » ).

On fait payer normalement 2 L/bain (c’est en tout cas la somme maxi que la population virtuelle sera en mesure de payer en situation neutre) mais la somme peut varier en fonction du désir de la municipalité.

Le Conseiller aux affaires sanitaires connaît les chiffres de remplissage, le nombre de personnes qui souhaitaient utiliser les bains publics et n’ont pas pu.

Matériel requis :
1 seau/employé.

62) Les lavoirs :
1 lavoir peut accueillir le personnel de 5 blanchisseries/semaine IG. Il faut 2 employés municipaux pour gérer 1 lavoir (salaire fixé par la municipalité 2 L mini/action IG/employé. 6 actions IG de travail/semaine IG). Les frais de fonctionnement d’un lavoir sont de 20 L/semaine IG, sans compter les salaires.

Le lancement des embauches est automatique, à moins de fermer le lavoir (on peut choisir entre 2 options : ouvert ou fermé, ceci est modifiable chaque semaine IG pour la semaine IG suivante). Lorsqu’un lavoir est fermé il ne coûte rien à la municipalité. Les emplois aux lavoirs sont renouvelés chaque semaine IG (pas d‘embauche en « CDI » ). S’il n’y a pas de lavoir, les blanchisseries ne peuvent pas fonctionner.

Le Conseiller aux affaires sanitaires connaît les chiffres de remplissage, le nombre de personnes qui souhaitaient utiliser les lavoirs et n’ont pas pu. Les blanchisseurs qui peuvent utiliser un lavoir sont ceux qui ont le plus de R.

Matériel requis :
1 seau/employé.

63) Les égouts :
Il faut 1 égoutier par tranche de 100 m d’égout pour entretenir le réseau (salaire fixé par la municipalité 2 L mini/action IG/employé. 6 actions IG de travail/semaine IG). En dehors du coût du salaire, l’entretien d’un égout coûte 100 L/semaine IG/100 m d’égout.

Il faut 100 m d’égouts par tranche de 2000 habitants.

Le lancement des embauches est automatique, à moins de fermer le réseau des égouts (on peut choisir entre 2 options : ouvert ou fermé, ceci est modifiable chaque semaine IG pour la semaine IG suivante). Lorsque le réseau des égouts est fermé il ne coûte rien à la municipalité. Les emplois au réseau des égouts sont renouvelés chaque semaine IG (pas d‘embauche en « CDI » ). Si le réseau des égouts n‘est pas en mesure de fonctionner correctement, l‘état sanitaire se dégrade vite, le nombre de malade augmente et le risque d‘épidémies s‘accroît.

Le Conseiller aux affaires sanitaires connaît les chiffres de remplissage, le nombre de personnes en trop qui induisent un mauvais fonctionnement du réseau d‘égouts.

Matériel requis :
1 pelle/employé.

64) Les cimetières :
Il faut 1 fossoyeur pour gérer 6 décès maxi/semaine IG (salaire fixé par la municipalité 2 L mini/action IG/employé. 6 actions IG de travail/semaine IG).

10 ares de terres constructibles peuvent contenir 300 tombes au maximum.

Le lancement des embauches est automatique, à moins de fermer les cimetières (on peut choisir entre 2 options : ouvert ou fermé, ceci est modifiable chaque semaine IG pour la semaine IG suivante). Lorsque les cimetières sont fermés ils ne coûtent rien à la municipalité. Les emplois aux cimetières sont renouvelés chaque semaine IG (pas d‘embauche en « CDI » ). Si les morts ne peuvent être enterrés convenablement, l’opinion de la population envers le pouvoir va baisser, et les risques d’épidémie vont augmenter.

Le Conseiller aux affaires sanitaires connaît les chiffres de remplissage, le nombre de personnes en trop qui induisent un mauvais fonctionnement des cimetières. Le nombre de cadavres qui n’ont pas été enterrés s’accumule d’une semaine IG à l’autre. Les personnages des joueurs qui sont morts sont comptabilisés dans ce calcul.

Le Conseiller aux affaires sanitaires a la possibilité d’acheter des terrains constructibles (son budget le lui permet) pour les aménager en cimetières. L’aménagement en cimetière est effectif la semaine IG qui suit la décision.

Matériel requis :
1 pelle/employé.

65) La voirie :
Il faut 2 employés à la voirie par rue pour entretenir la voirie (salaire fixé par la municipalité 2 L mini/action IG/employé. 6 actions IG de travail/semaine IG).

Il faut 1 rue par tranche de 1000 habitants.

Le lancement des embauches est automatique, à moins de fermer le service de la voirie (on peut choisir entre 2 options : ouvert ou fermé, ceci est modifiable chaque semaine IG pour la semaine IG suivante). Lorsque le service de la voirie est fermé il ne coûte rien à la municipalité. Les emplois au service de la voirie sont renouvelés chaque semaine IG (pas d‘embauche en « CDI » ). Si le service de la voirie n‘est pas en mesure de fonctionner correctement, la population virtuelle achète moins et le niveau de satisfaction de la population virtuelle baisse.

Le Conseiller aux affaires sanitaires connaît les chiffres de remplissage, le nombre de personnes en trop qui induisent un mauvais fonctionnement du service de la voirie.

Matériel requis :
1 pelle/employé.

66) Les fontaines :
Il faut 1 fontainier par fontaine pour l’entretenir (salaire fixé par la municipalité 2 L mini/action IG/employé. 6 actions IG de travail/semaine IG). En dehors du coût du salaire, l’entretien d’une fontaine coûte 20 L/semaine IG/fontaine.

Il faut 1 fontaine par tranche de 10 000 habitants.

Le lancement des embauches est automatique, à moins de fermer les fontaines (on peut choisir entre 2 options : ouvert ou fermé, ceci est modifiable chaque semaine IG pour la semaine IG suivante). Lorsque les fontaines sont fermées elles ne coûtent rien à la municipalité. Les emplois aux fontaines sont renouvelés chaque semaine IG (pas d‘embauche en « CDI » ). Si les fontaines ne sont pas en mesure de fonctionner correctement, l‘état sanitaire se dégrade, le nombre de malade augmente.

Le Conseiller aux affaires sanitaires connaît les chiffres de remplissage, le nombre de personnes en trop qui induisent un mauvais fonctionnement des fontaines.

Matériel requis :
1 pelle/employé.

67) Le service de contrôle sanitaire :
Le nombre de malades par catégorie (maladies bénignes, graves, épidémies, folie passagère…) apparaît au Conseiller aux affaires sanitaires, ceux qui sont soignés et ceux qui ne le sont pas. Pour avoir ces chiffres, le Conseiller aux affaires sanitaires doit embaucher des contrôleurs sanitaires.

Il faut 1 contrôleur sanitaire par tranche de 5000 habitants pour avoir accès aux données citées ci-dessus (salaire fixé par la municipalité 2 L mini/action IG/employé. 6 actions IG de travail/semaine IG).

Le lancement des embauches est automatique, à moins de fermer le service de contrôle sanitaire (on peut choisir entre 2 options : ouvert ou fermé, ceci est modifiable chaque semaine IG pour la semaine IG suivante). Lorsque le service de contrôle sanitaire est fermé il ne coûte rien à la municipalité. Les emplois au service de contrôle sanitaire sont renouvelés chaque semaine IG (pas d‘embauche en « CDI » ).

Matériel requis :
1 porte-document en cuir/employé.

La municipalité peut financer ou diriger des établissement de santé si elle le souhaite.


7) La SECURITE :
Poste : Conseiller à la sécurité publique

71) La MILICE :
Dès le démarrage d’une ville, celle-ci dispose d’une petite caserne prête à l’usage, mais à remplir et du droit de commander un régiment. Pour le détail du fonctionnement des troupes et des bâtiments militaires, se référer au chapitre sur les CASERNES. Petite particularité, la caserne de la milice est intégrée au bâtiment de la mairie. Elle ne peut donc être prise par la force indépendamment de la mairie. De fait, la troupe qui n’est pas affectée en dehors de la caserne, protège systématiquement la mairie.

Le maire, ou le Conseiller à la sécurité publique s’il y en a un, peut proposer des postes dans la milice, mais si nécessaire il peut également ordonner un tirage au sort pour obliger la population à servir dans sa milice. Il fixe la proportion de la population active qui va être enrôlée. Ce tirage au sort est valable pour la population virtuelle et les joueurs. Un joueur reçoit un message l'avertissant qu'il a été tiré au sort pour s'engager dans la milice et que s'il refuse il risque la prison, il lui reste à cliquer pour accepter ou refuser (s'il refuse la mairie sera avertie). A compter de ce jour, s'il accepte, il aura un contrat de 6 ans pour travailler en qualité de milicien.

Le tirage au sort concerne la tranche d'âge 18-50 ans. Un joueur tiré au sort peut néanmoins négocier un arrangement avec la mairie moyennant un dédommagement financier.

La Milice sera utilisée pour protéger différents bâtiments, quartiers… ou personnes selon la volonté du maire.

72) Les Pompiers :
Il faut 1 pompier par tranche de 10000 habitants pour prévenir 1 incendie qui causerait la mort de 3 personnes de la population virtuelle et 12 blessés graves (assimilés maladies graves).

Le lancement des embauches est automatique, à moins de fermer la caserne des pompiers (on peut choisir entre 2 options : ouvert ou fermé, ceci est modifiable chaque semaine IG pour la semaine IG suivante). Lorsque la caserne des pompiers est fermée elle ne coûte rien à la municipalité. Si la caserne des pompiers n’est pas en mesure de fonctionner correctement, les incendies ne sont pas maîtrisés et il y a des victimes.

Le Conseiller à la sécurité publique connaît les chiffres de remplissage, le nombre de personnes en trop qui induisent un mauvais fonctionnement de la caserne de pompiers.

Pour être efficace, ces services doivent être suffisamment pourvus en employés. Il s’agit d’embauches à temps plein (6 actions/semaine IG) et à durée indéterminée.

Matériel requis :
1 hache/employé.
1 seau/employé.
1 uniforme/employé.

Le Conseiller à la sécurité publique choisit les caractéristiques de l’uniforme (couleurs), qui doivent être les mêmes pour l’ensemble des pompiers d’une ville. Les fournitures doivent être achetées neuves, qualité mauvaise. Pour créer un uniforme il faut regrouper les éléments nécessaires.

Composition de l’uniforme :
Casque
Culotte
Chemise
Cravate
Bas
Souliers
Guêtres
Gilet
Veste
Justaucorps

Il faut au minimum avoir le statut d’OUVRIER et résider en ville pour être pompier ou chef des pompiers.

Au-delà d’un pompier travaillant pour une mairie, il faut un chef des pompiers qui dirigera l‘ensemble des pompiers et aura la vision du travail de ses pompiers (s‘ils ont honoré le contrat ou non). Le chef des pompiers pourra diriger une équipe de 10 pompiers. Si la ville est grande et nécessite un grand nombre de pompiers, il suffira de multiplier les équipes qui seront sous les ordres du Conseiller à la sécurité publique.

Salaires moyens :
Le pompier : 2 L/action IG.
Le chef des pompiers : 4 L/action IG.

73) Les Prisons :
Lorsque quelqu‘un procède à une arrestation (voir combats) la personne arrêtée est amenée à la prison, mais le Conseiller à la sécurité publique doit valider son incarcération dans la semaine IG, sinon la personne arrêtée est libérée.

731) Personnel :
Il faut 1 gardien de prison par tranche de 10 prisonniers maximum pour maintenir en détention ces personnes, sinon elles s’évadent.

Le lancement des embauches est automatique, à moins de fermer la prison (on peut choisir entre 2 options : ouvert ou fermé, ceci est modifiable chaque semaine IG pour la semaine IG suivante). Lorsque la prison est fermée elle ne coûte rien à la municipalité. Si la prison n’est pas en mesure de fonctionner correctement, les prisonniers s‘évadent.

Le Conseiller à la sécurité publique connaît les chiffres de remplissage, le nombre de personnes en trop qui induisent un mauvais fonctionnement de la prison.

Pour être efficace, ces services doivent être suffisamment pourvus en employés. Il s’agit d’embauches à temps plein (6 actions/semaine IG) et à durée indéterminée.

Matériel requis :
1 fusil/employé.
1 uniforme/employé.

Le Conseiller à la sécurité publique choisit les caractéristiques de l’uniforme (couleurs), qui doivent être les mêmes pour l’ensemble des gardiens de prison d’une ville. Les fournitures doivent être achetées neuves, qualité mauvaise. Pour créer un uniforme il faut regrouper les éléments nécessaires.

Composition de l’uniforme :
Bicorne
Culotte
Chemise
Cravate
Bas
Souliers
Guêtres
Gilet
Veste
Justaucorps

Il faut au minimum avoir le statut d’OUVRIER et résider en ville pour être Gardien de prison ou chef des Gardiens de prison.

Au-delà d’un Gardien de prison travaillant pour une mairie, il faut un chef des Gardiens des prison qui dirigera l‘ensemble des Gardiens de prison et aura la vision du travail de ses Gardiens (s‘ils ont honoré le contrat ou non). Le chef des Gardiens de prison pourra diriger une équipe de 10 Gardiens de prison. Si la ville est grande et nécessite un grand nombre de Gardiens de prison, il suffira de multiplier les équipes qui seront sous les ordres du Conseiller à la sécurité publique.

Un détenu peut tenter de s’évader (cela correspond à une attaque), ses chances de réussite sont en fonction du nombre de Gardiens de prison par rapport au nombre de détenus.
S’il y a 1 Gardien de prison pour 7 à 9 détenus : malus de 35 % sur les caractéristiques de combat.
S’il y a 1 Gardien de prison pour 4 à 6 détenus : malus de 55 % sur les caractéristiques de combat.
S’il y a 1 Gardien de prison pour 2 à 4 détenus : malus de 75 % sur les caractéristiques de combat.
S’il y a 1 Gardien de prison pour 1 détenu : malus de 95 % sur les caractéristiques de combat.

Salaires moyens :
Le Gardien de prison : 2 L/action IG.
Le chef des Gardiens de prison : 4 L/action IG.

732) Fonctionnement des prisons :
Un individu qui est détenu en prison ne peut plus recevoir de dons, il ne peut sortir de la prison et accéder aux autres interfaces de jeu.

Les prisonniers sont utilisés comme main d’œuvre par la mairie dans les Services Sanitaires (sans salaire bien entendu).

Chauffage de la prison :
Pour éviter que les prisonniers tombent malade, le Conseiller à la sécurité publique peut acheter, avec l’argent qui est affecté à son service, des stères de bois. Pour chauffer une prison, il faut utiliser 1 stère de BOIS/semaine IG/tranche de 10 prisonniers. Ce n’est pas obligatoire.

Uniforme des prisonniers :
Une personne se trouvant en prison se voit déposséder des habits quelle porte et de ce qui se trouve dans son sac à dos lorsqu’elle est acceptée en prison. Ces affaires rejoignent la réserve de la mairie en laissant une information de la provenance au Conseiller à la sécurité publique. Pour accepter un prisonnier, on doit posséder un uniforme de prisonnier. Le Conseiller à la sécurité publique choisit les caractéristiques de l’uniforme (couleurs), qui doivent être les mêmes pour l’ensemble des détenus d’une ville. Les fournitures doivent être achetées neuves, qualité mauvaise. Pour créer un uniforme il faut regrouper les éléments nécessaires :
Hommes :
Culotte
Chemise
Souliers

Femmes :
Jupon
Soulier
Corset

Alimentation des prisonniers :
Pour éviter que les prisonniers meurent de faim, le Conseiller à la sécurité publique peut acheter, avec l’argent qui est affecté à son service, des rations de pain. Pour alimenter les détenus une prison, il faut disposer d‘une quantité suffisante de rations de pain sinon le ravitaillement ne se fait pas. Ce n’est pas obligatoire.

Propreté des prisonniers :
Pour éviter que les prisonniers tombent malade, le Conseiller à la sécurité publique peut les envoyer sous bonne escorte aux bains publics, avec l’argent qui est affecté à son service. Ce n’est pas obligatoire.

Discussions dans les cellules :
Comme pour les salons, les joueurs détenus et les gardiens peuvent discuter dans les cellules sur le mode chat.

Le Conseiller à la sécurité publique peut libérer des prisonniers avant la fin de leur peine. L’information apparaît dans le panneau d’affichage de l’Hôtel de Ville.

La prison peut être prise d’assaut, les Gardiens la protégeant automatiquement. Si la prison tombe entre les mains des assaillants, celui qui dirigeait l’attaque récupère les pouvoirs du Conseiller à la sécurité publique en ce qui concerne la gestion de la prison.

Si une prison est détruite, elle ne peut plus fonctionner, toutes les personnes qui travaillaient pour la prison se retrouvent au chômage. Seul le paiement de 10 000 L par le Conseiller à la Sécurité Publique permet la reconstruction de la prison. Lorsque la somme est déboursée les travaux s’effectuent automatiquement. La prison sera prête 1 mois IG après la commande. Cela ne fera intervenir aucun corps de métier. On considère que des ouvriers PNJ se seront chargés de construire et d’aménager la bâtisse.

De même, une prison qui subit des dégâts peut être réparée à hauteur de 1 L/point de dégâts causés. Pour cela il suffit à son responsable de cliquer sur réparation et elle sera faite automatiquement la semaine IG suivante.

RESISTANCE : 10 000 points de dégâts.

74) Les Bourreaux :
Pour les besoins de la justice, il peut être nécessaire d’embaucher des bourreaux (1 bourreau peut exécuter 12 personnes/semaines IG). Emploi dans la population des joueurs uniquement (CDI).

F requise : 200.

Matériel requis :
1 hache/employé.

Salaire: variable.


8) L’URBANISME :
Poste : Conseiller à l’urbanisme
Niveau requis : Ingénieur des Ponts et chaussées et des mines.
C’est LE cas particulier car lui doit disposer d’un niveau d’étude plus élevé, à savoir un Doctorat de Sciences, 200 I et appartenir à la Bourgeoisie.

Le Conseiller à l’urbanisme a un poste très important car c’est grâce à lui que la ville pourra se développer.

81) Construction de bâtiments publics :
La construction de bâtiments publics dans le cadre des services d’urbanisme nécessite l’achat de matériaux et l’embauche de main d’œuvre. Contrairement aux constructions réalisées dans le cadre de l’OFFICE des BATISSEURS, il suffit au Conseiller à l’urbanisme de lancer des embauches d’employés sans qualification, du type apprenti maçon pour fournir les points de construction. L’encadrement n’est pas nécessaire (pas besoin de Chefs de Chantier). 1 personne embauchée fournit 1 point de construction/action IG.

Salaire fixé par la municipalité 2 L mini/action IG/employé. Il s’agit d’emplois saisonniers.

Les personnes embauchées pour construire les bâtiments publics doivent être équipées :
1 Marteau /ouvrier travaillant à la production.
1 Scie /ouvrier travaillant à la production.
1 Pelle /ouvrier travaillant à la production.
1 Seau /ouvrier travaillant à la production.
1 Truelle/ouvrier travaillant à la production.
1 Échelle /5 ouvriers travaillant à la production.
1 Brouette /5 ouvriers travaillant à la production.

811) Les bains publics :
- Superficie nécessaire : 20 ares de terres constructibles.
- Matériaux nécessaires : 5000 PIERRES ou 50000 BRIQUES + 500 FERRONNERIES + 5000 TUILES + 5000 PLANCHES.
6000 points de construction pour édifier le bâtiment.
- Coût total : 53000 L (évaluation)

812) Les lavoirs :
- Superficie nécessaire : 10 ares de terres constructibles.
- Matériaux nécessaires : 1000 PIERRES ou 10000 BRIQUES + 100 FERRONNERIES + 1000 TUILES + 1000 PLANCHES.
1200 points de construction pour édifier le bâtiment.
- Coût total : 11500 L (évaluation)

813) Les égouts :
La construction d’égouts se fait par tranche de 100 mètres.
- Superficie nécessaire : 0 ares de terres constructibles.
- Matériaux nécessaires : 2000 PIERRES ou 20000 BRIQUES.
600 points de construction pour édifier le bâtiment.
- Coût total : 11200 L (évaluation)

814) Aménagement de la voirie :
- Superficie nécessaire : 1 Hectare de terres constructibles.
- Matériaux nécessaires : 10000 PIERRES ou 100000 BRIQUES.
400 points de construction pour édifier le bâtiment.
- Coût total : 65800 L (évaluation)

815) Les fontaines :
- Superficie nécessaire : 10 ares de terres constructibles.
- Matériaux nécessaires : 500 PIERRES ou 5000 BRIQUES + 50 FERRONNERIES
30 points de construction pour édifier le bâtiment.
- Coût total : 4110 L (évaluation)

816) Zones constructibles :
Le Conseiller à l’urbanisme peut acheter des terres agricoles pour le compte de la mairie, s’il a les fonds nécessaires, et les transformer en zones constructibles. 1 hectare de terres agricoles donne 10 parcelles de 10 ares de terres constructibles. Le Conseiller à l’urbanisme peut vendre ces parcelles de terres constructibles pour le compte de la mairie, en acheter aussi s’il le souhaite, si un particulier en revend. Il les utilise aussi lors des constructions de bâtiments publics.

817) Monuments :
Construire un monument apporte temporairement un gain de R au maire. On ne peut cumuler le bonus de R de plusieurs monuments en même temps, seul le monument qui donne le plus de R est pris en compte.

8171) Place publique :
Augmente la R du maire de 2500 pour une durée de 52 semaines IG.

- Superficie nécessaire : 1 Hectare de terres constructibles.
- Matériaux nécessaires : 10000 PIERRES ou 100000 BRIQUES.
2000 points de construction pour édifier le bâtiment.
- Coût total : 69000 L (évaluation)

8172) Arc de Triomphe :
Augmente la R du maire de 5000 pour une durée de 52 semaines IG.

- Superficie nécessaire : 1 Hectare de terres constructibles.
- Matériaux nécessaires : 20000 PIERRES ou 200000 BRIQUES + 100 Feuilles d‘or.
4000 points de construction pour édifier le bâtiment.
- Coût total : 124500 L (évaluation)

8173) Beffroi :
Augmente la R du maire de 10000 pour une durée de 52 semaines IG.

- Superficie nécessaire : 1 Hectare de terres constructibles.
- Matériaux nécessaires : 40000 PIERRES ou 400000 BRIQUES + 200 Feuilles d‘or.
2000 points de construction pour édifier le bâtiment.
- Coût total : 234000 L (évaluation)

818) Les Fortifications :
L’entretien et la construction des fortifications d’une ville est à la charge du Conseiller à l’urbanisme (voir chapitre sur les FORTIFICATIONS). Un Conseiller à l’urbanisme peut donc aménager des fortifications de type Casemates, Bastions, Forts ou Forteresses si on lui en donne les moyens.

Pour réparer les fortifications, chaque point de résistance coûte 1 L. Il suffit de payer pour réparer.

819) Les entrepôts municipaux :
Le Conseiller à l’urbanisme peut gérer la construction des entrepôts municipaux.

8191) Les PETITS ENTREPOTS :
- Superficie nécessaire : 10 ares de terres constructibles.
- Matériaux nécessaires : 500 PIERRES ou 5000 BRIQUES + 50 FERRONNERIES + 500 TUILES + 500 PLANCHES.
600 points de construction pour édifier le bâtiment.
- Achat : 5000 L (coût construction hors terres constructibles)
- Coût total : 6500 L

8192) Les ENTREPOTS :
- Superficie nécessaire : 40 ares de terres constructibles.
- Matériaux nécessaires : 1500 PIERRES ou 15000 BRIQUES + 150 FERRONNERIES + 1500 TUILES + 1500 PLANCHES.
1800 points de construction pour édifier le bâtiment.
- Achat : 15000 L (coût construction hors terres constructibles)
- Coût total : 21000 L

8193) Les GRANDS ENTREPOTS :
- Superficie nécessaire : 80 ares de terres constructibles.
- Matériaux nécessaires : 3000 PIERRES ou 30000 BRIQUES + 300 FERRONNERIES + 3000 TUILES + 3000 PLANCHES.
3600 points de construction pour édifier le bâtiment.
- Achat : 30000 L (coût construction hors terres constructibles)
- Coût total : 42000 L


9) Les SERVICES ECONOMIQUES :
Poste : Conseiller aux affaires économiques

Le Conseiller aux affaires économiques à en charge différents services

91) Les garde-meubles :
Il s’agit d’une fonction du jeu, elle n’est pas commandée par les joueurs. Lorsqu’une personne déménage, pour ne pas perdre les biens quelle avait dans l’inventaire de sa demeure elle doit payer un droit de place dans un garde-meubles. Un menu garde-meuble s‘ouvre alors. Dès que le personnage a trouvé une autre demeure dans la ville ou le village il n’a plus besoin de payer le garde meuble et il lui suffit de transférer ces biens du garde-meuble à sa demeure. A n’importe quel moment une personne peut même sans déménager, demander à transférer des biens de chez lui à un garde meuble. Une fois dans un garde-meuble les biens ne confèrent plus les bonus de R. Ils ne peuvent plus être volés. On ne peut déposer dans un garde-meubles que des meubles.

Chaque début de semaine IG, le prix de l’utilisation du garde-meubles est prélevé sur le compte du personnage. S’il n’est pas en mesure de payer il perd ses biens qui deviennent la propriété de la municipalité. A noter que l’argent de la location des garde-meubles et versé également à la municipalité.

92) Les convois de déménagements :
Lorsqu’on veut changer de ville et s’installer ailleurs, c’est le même principe. Les biens se trouvant dans l’inventaire de la demeure du personnage sont transférés dans un convoi qui va amener ces biens à bonne destination. Les biens se trouvant dans un convoi ne sont pas utilisables en ce sens que le joueur ne pourra sans servir qu’une fois arrivé et le changement d’adresse effectué. Si le personnage n’a pas assez de place dans sa nouvelle résidence il pourra toujours mettre ses biens dans un garde-meubles. Comme pour le garde-meubles, on ne peut mettre dans un convoi que des meubles.

L’argent de la location du convoi va dans les caisses de la municipalité de départ. Chaque début de semaine IG, le prix de l’utilisation du convoi est prélevé sur le compte du personnage. S’il n’est pas en mesure de payer il perd ses biens qui deviennent la propriété de la municipalité.

93) Les relais à chevaux :
Dans le même ordre d’esprit, une personne ayant une monture, un attelage, mais n’ayant pas d’endroit pour les mettre, doit les placer dans un relais à chevaux. Le système est le même que pour les meubles, si ce n’est que le joueur possédant un cheval se déplace à cheval et donc l’utilise. Dans le relais à chevaux, le cheval d’un joueur est automatiquement soigné et nourris.

C’est le maire qui fixe le tarif de location du garde-meubles, du convoi et du relais à chevaux. Il embauche pour cela obligatoirement (embauches automatiques mais qu’il peut remplir) :

1 préposé au garde-meubles/tranche de 50 meubles. Prix location : entre 1 et 3 L/meubles/semaine IG.
1 déménageur /tranche de 50 meubles. Prix location : entre 5 et 8 L/meubles/semaine IG.
1 palefrenier /tranche de 20 chevaux. Prix location : entre 9 et 12 L/cheval ou attelage/semaine IG.

Les propositions d’emplois sont faites de telles manières que des personnages peuvent occuper ses fonctions. Si aucun personnage ne souhaite occuper ces fonctions elles sont occupées par des PNJ.

Lorsqu’une tranche est dépassée, l’embauche se met en place automatiquement. Le contrat n’est que pour 1 semaine IG.

Il y a un minimum d’occupation de ces structures par des PNJ qui payent comme des vrais personnages et occupent l’espace tout comme également. Par contre le maire ne peut pas saisir ces biens.

Ainsi il y a minimum :
20 meubles dans le garde-meubles

10 meubles dans le convoi

5 chevaux dans le relais à chevaux

94) Les Fonds de commerce municipaux :
Les Fonds de commerce municipaux se gèrent sur le même principe que les fermes seigneuriales. Il y a 5 fonds de commerce au démarrage d’une ville. Le maire, ou le Conseiller aux Aides s’il en a nommé un, donne une affectation à un fond de commerce avant de le proposer à la location. Il est possible de changer l’affectation d’un fond de commerce, mais pour cela le maire doit cliquer pour changer et cela prend 4 semaines IG avant de pouvoir donner un nouvelle affectation et le remettre à la location. De même, tout comme les fermes seigneuriales, les fonds de commerce peuvent être détruits. Une mairie peut également en commander d’autres, cela lui coûtera 5000 L. Un locataire ne peut pas changer l’affectation d’un fond de commerce.


10) Achat de la charge de MAIRE :
Prix Mini Petite zone urbaine : 10 000 L
Prix Mini Moyenne zone urbaine : 50 000 L
Prix Mini Grande zone urbaine : 100 000 L
Prix Mini Très Grande zone urbaine : 200 000 L


11) Le Statut de la ville :
C’est un pouvoir qui appartient exclusivement au maire, dans la mesure ou il a le contrôle des fortifications de sa ville… s’il y en a.

Petit rappel :
Les marchés sont réservés à la population d’une commune.

Les foires sont ouvertes à tous.

Il existe un réglage permettant au maire de passer automatiquement le statut de sa ville de ville ouverte à ville fermé, ceci en fonction du nombre d’arrivée d’un autre nœud sur une semaine IG donnée. Au changement de semaine, selon le réglage du seuil d’arrivée à partir duquel la ville bascule en ville fermée, si celui-ci est dépassé la ville bascule automatiquement. Le maire pouvant bien entendu passer au statut de ville fermée directement.

111) Ville ouverte :
Aucune restriction d’accès à la ville.

112) Ville fermée, foire ouverte :
Un maire peut décider de l’interdiction de l’entrée dans la ville (cela concerne toutes les personnes qui se trouvaient sur un autre noeud), auquel cas ces personnes ne peuvent pas avoir accès au marché et aux boutiques (mais elles peuvent aller à la foire), ni aux emplois en ville, comme des vagabonds (avec l‘interdiction du marché et des boutiques en plus), mais encore plus elles ne peuvent accéder à aucune fonction de la ville si ce n‘est la foire. Par contres les personnes frappées par cette mesure peuvent aller dans la campagne environnante et y travailler (tout comme un vagabond).

Le maire peut donner des autorisations d’entrées (nominatives, illimitées, ponctuelles, révocables au bon vouloir du responsable).

113) Ville fermée :
Idem Villes fermée foire ouverte, mais en plus la foire est fermée.

Lorsqu’un maire applique les mesures ville fermée foire ouverte ou ville fermée, les fortifications de la ville doivent être prises pour pouvoir rompre cette mesure. Ces mesures protègent les institutions d‘attaques éventuelles, les villages peuvent être attaqués, mais aucun bâtiment se trouvant en ville, ni aucun individu résidant en ville.

Si la ville n’a pas de fortifications, le maire ne peut pas utiliser cette option.
gilles
 
Messages: 47
Inscrit le: Mer 5 Mar 2008, 11:24

Re: Les FONCTIONS du MAIRE

Messagepar gilles le Mer 6 Mai 2009, 16:45

LES FONCTIONS DU MAIRE



1) Le MAIRE :
Pour être maire, il faut être artisan, bourgeois ou noble domicilié dans le centre urbain en question. Il faut également, sous l’ancien régime, acheter la charge de maire, vendue par l’ancien maire. Il en fixe le prix, celui-ci conservant obligatoirement la charge jusqu’à la vente de la charge. Si un maire venait à décéder, son directeur de cabinet assurerait l’intérim jusqu’au rachat de la charge au prix mini en fonction de la taille de la ville. Si le maire n’avait pas de directeur de cabinet ou que celui-ci démissionnait, l’intendant de la province nommerait une personne qui prendrait les fonctions de maire, en attendant que la charge soit achetée.

Comme pour l’achat de toutes les charges, il faut avoir la somme et le niveau social bien entendu, mais si plusieurs personnes sont en mesure d’acheter la charge en même temps, c’est celle qui aura le plus de R qui l’emportera.

Acheter la charge est une chose, pouvoir l’exercer en est une autre. Pour en être capable, il faut avoir au moins 200 en I et être bachelier. Ainsi, une personne peut accéder à la fonction, mais être dans l’incapacité de l’exercer. Pour remédier à ce problème, il suffit d’engager un directeur de cabinet (voir chapitre sur les employés de mairie).

A noter qu’un maire qui a les compétences et souhaite gérer lui-même sa mairie y consacrera tout son temps comme pour un emploi (6 actions /semaine IG).

Pour faire fonctionner correctement sa mairie, un maire a tout intérêt à nommer des conseillers, mais il n’est pas obligé. Il peut s’il le souhaite gérer seul sa mairie.

Il existe 5 postes de conseillers :
Conseiller aux affaires sanitaires
Conseiller aux finances
Conseiller à la sécurité publique
Conseiller à l’urbanisme
Conseiller aux aides

Les postes de maires et de conseillers ne sont pas systématiquement des « occupations » qui vont bloquer des actions IG. Si les maires et les conseillers embauchent chacun une personne qui va les seconder (pour plus de détail voir le chapitre sur les employés de mairie).

Le maire a donc les pleins pouvoirs, il peut mettre et démettre de ses fonctions un conseiller, ester en justice, décider des embauches, de l’imposition, des travaux… mais lorsqu’il confie le poste de conseiller à quelqu’un il « perd » le pouvoir attaché à cette fonction. Néanmoins, il peut démettre de ses fonctions le conseiller quand bon lui semble (la mesure prend effet la semaine IG suivante). Sur le même principe qu’un Directeur Général dans une entreprise, chaque année IG, automatiquement, un rapport d’activité (année civile) par service est envoyé au maire. Ce rapport constitue une preuve pour le maire. Si le conseiller a eu une gestion catastrophique de son service il peut l’assigner en justice.

Le maire et ses conseillers ont la vision chaque semaine IG des données sur la population de leur zone urbaine (taux de chômage, mortalité, flux de population…).

La seule personne qui a accès à la mairie et aux données générales sur la population tout comme le maire et ses conseillers, sans que ces derniers puissent y faire quoi que ce soit, c’est le prévôt des marchands. Il a un bureau qui lui permet d’exercer ses fonctions, indépendamment du maire.


2) Les CONSEILLERS :
Les Conseillers du maire ont un rôle très important et pour exercer leur fonction, ils doivent avoir certaines compétences, comme pour le maire : être artisans, bourgeois ou nobles domiciliés dans le centre urbain en question, avoir au moins 200 en I et être bacheliers. Ainsi, une fois de plus, une personne peut être nommée au poste de conseiller, mais être dans l’incapacité de l’exercer. Pour remédier à ce problème, il suffit d’engager une personne particulière à chaque service (voir chapitre sur les employés de mairie). Ces personnes permettent aux conseillers d’exercer leur fonction même sans avoir les compétences et aussi sans bloquer leurs actions IG. De plus, lorsque le conseiller le désire, son second peut prendre la direction de son service le temps qu’il le souhaite.

A noter qu’un conseiller qui a les compétences et souhaite gérer lui-même son service y consacrera tout son temps comme pour un emploi (6 actions /semaine IG).

Il existe 5 services, donc 5 Conseillers possibles :
Conseiller aux affaires sanitaires
Conseiller aux finances
Conseiller à la sécurité publique
Conseiller à l’urbanisme
Conseiller aux aides


3) Les EMPLOYES de MAIRIE :
Maire : Directeur de Cabinet
Conseiller aux affaires sanitaires : Directeur des services sanitaires
Conseiller aux finances : Directeur des services financiers
Conseiller à la sécurité publique : Directeur des services de sécurité
Conseiller à l’urbanisme : Directeur des services de l’urbanisme
Conseiller aux aides : Directeur des services d’aides

Salaire des Directeurs : 8 à 15 L/action IG

S’il embauche un chef de cabinet, il pourra lui en confier la direction lorsqu’il le souhaite et reprendre la main quand il veut. Le chef de cabinet servant à éviter de bloquer les actions IG du maire, lui permettre de gérer la ville, et l’épauler si nécessaire.

IMPORTANT : Les embauches municipales sont toujours prioritaires sur les embauches des joueurs et de la population virtuelle.

Lorsqu’il n’y a pas assez de personnes qui travaillent dans les différents services, l’information est donnée (même principe que pour les productions).

Pour coordonner l’ensemble des services, il faut du personnel administratif.
Secrétaires comme pour mines


4) La MAIRIE :
Comme pour tout, pour exercer la fonction de maire il faut un bâtiment qui matérialise la dite fonction.

A cet endroit les personnes qui se trouvent dans la zone urbaine peuvent voir les offres d’emplois. Les offres d’emplois des 9 villages sont affichées sur le même panneau, mais en spécifiant par village, et les offres d‘emplois en ville s‘y trouvent également.

Même si la mairie est détruite, les offres d’emplois restent visibles.

Si cet établissement est pris de force, le chef de celui qui est à l’origine prend les pouvoirs du maire et décide seul. Pour reprendre la mairie en main il faudra, soit que le responsable de la prise abandonne le pouvoir auquel cas l‘ancien maire retrouve ses fonctions, soit que la mairie soit reprise.

Si une mairie est détruite, le pouvoir du maire ne peut être exercé, toutes les personnes qui travaillaient pour la mairie se retrouvent au chômage. Les établissements qui dépendent de la mairie sont fermés (lavoirs, bains publics), tout est bloqué. Seul un impôt peut être levé spécialement pour aider à la reconstruction de la mairie. L’argent est bloqué sur un compte particulier, lorsque la somme est réunie les travaux s’effectuent automatiquement. Des joueurs peuvent faire des dons pour aider à cette reconstruction (à la mairie apparaît le projet de reconstruction et toute la population se trouvant dans la zone urbaine peut y faire des dons).

Il s’agit d’un bâtiment spécial, car celui-ci ne fait pas intervenir d’autres joueurs que celui qui a la possibilité de le diriger (le maire). De fait, il suffit que celui qui maîtrise cette capacité paye 100 000 L dans l’onglet adéquat qu’il trouve dans son bureau de la mairie pour faire construire le bâtiment qui sera prêt 4 mois IG après la commande. Cela ne fera intervenir aucun corps de métier. On considère que des ouvriers PNJ se seront chargés de construire et d’aménager la bâtisse.

De même, une mairie qui subit des dégâts peut être réparée à hauteur de 1 L/point de dégâts causés. Pour cela il suffit à son responsable de cliquer sur réparation et elle sera faite automatiquement la semaine IG suivante.

RESISTANCE : 100 000 points de dégâts.


Une mairie dispose de 24 espaces aménageables qui peuvent être aménagés en :
Salons
Salle à manger
Cuisine
Réserves (par défaut)

C’est le maire qui décide de qui peut être invité, ou intime, comme pour une habitation normale. L’aménagement, le ménage, l’utilisation de ces espaces sont gérés comme pour les maisons. Il faut donc du personnel, nettoyer et changer lorsque les meubles et la décoration sont trop usés.

Les conseillers sont systématiquement classifiés en intimes et le maire en propriétaire. Il bénéficie donc du bonus de R lié au bâtiment.


La maison des consuls dispose d’une réserve pour entreposer jusqu’à 1000 Kg de matériel et d’un bureau pour le premier consul.



Un maire clique sur travailler dans ma mairie pour signifier qu‘il travaille à ce poste là (cela ne l‘empêche pas de voyager dans le cadre de son travail, ni de se battre, voler… mais cela l‘empêche de travailler ailleurs).

Pour pouvoir exercer la fonction de maire d’une ville, il faut s’y trouver, forcément.
Comme pour les emplois en ville, le maire doit obligatoirement y habiter.

11) La mairie (le bâtiment) :
Le système s’appuie sur le même principe que les Maisons Communes, mais plus complexe.



12) Taille des bâtiments :
La fonderie peut comprendre :

121) Les BUREAUX :
Comme dans tout les grands ateliers ou manufactures des villes, il existe dans les fonderies, outre le bureau du patron, le bureau du directeur, le secrétariat et le bureau du chef de la sécurité.

1211) Bureau du patron :
Directeur général (employé dirigeant l‘entreprise pour le propriétaire) ou propriétaire s’il gère lui-même l’entreprise, sont les seuls ayant accès à ce bureau. Dans celui-ci arrivent toutes les informations sur les différents secteurs de l’entreprise. Lorsque l’entreprise comprend jusqu’à 11 personnes maxi un Maître fondeur suffit à diriger les 10 autres ouvriers en fonderie.

Comme dans tout les bureaux du patron, c’est là que se trouve l’argent de l’entreprise. Le responsable de l’entreprise peut y cacher des fonds (voir chapitre BUREAUX).

A noter que comme pour toutes les corporations des villes, pour diriger une fonderie il faut être Maître fondeur.

Le patron aura la vision du travail effectué (ou pas effectué) par les équipes qu’il commande (pas le détail par employé) et le secrétariat. Un Directeur Général a accès à toutes les commandes de son employeur en ce qui concerne la gestion de l’entreprise (ce qui n’est plus le cas d’un joueur lorsqu’il embauche un Directeur Général), excepté la possibilité de vendre l‘entreprise ou d’en acheter une autre avec les fonds de l’entreprise. Il peut donc, embaucher, licencier, choisir les orientations de l‘entreprise.

1212) Bureau du directeur :
Le directeur fait partie du personnel administratif. Dans ce bureau qui lui est réservé il a accès aux informations de l’entreprise tout comme le patron, mais pas avec les mêmes pouvoirs, sauf si le patron les lui donne. Le poste de directeur n’est pas obligatoire, sauf à partir de 10 Secrétaires, le Directeur a une influence directe sur l‘embauche et le licenciement des Secrétaires.

1213) Secrétariat :
Les Secrétaires font partie du personnel administratif. A certains paliers de nombre d’ouvriers il faut des secrétaires pour aider au bon fonctionnement de l’entreprise (à partir de 99 ouvriers et jusqu’à 110 il faut 1 secrétaire, ensuite c’est par palier de 110). Si un poste de Secrétaire n’est plus occupé, le patron doit retrouver dans la semaine IG un autre Secrétaire sous peine de voir la production chuter de la fraction en trop (si 400 ouvriers employés , il faudrait 4 secrétaires, puisqu’il n’y a que 3, 70 ouvriers ne vont pas travailler. Prendre la moyenne de production par ouvrier la veille du départ du secrétaire pour la base de calcul). Le secrétariat donne accès aux Secrétaires à des informations sur l’entreprise, comme le nombre d’employés, leur identité, leur niveau d’embauche, la production par semaine IG, les stocks de l’entreprise, le taux de remplissage des entrepôts, l‘état des bâtiments.

1214) Bureau du Chef de la sécurité :
Le Chef de la sécurité fait partie du personnel de sécurité. Dans ce bureau qui lui est réservé il a accès aux informations du personnel de sécurité, les attaques menées contre le bâtiment (destructions, vols et tentatives de vol, bagarres…), tout comme le patron. Il a dans ce bureau le matériel pour le personnel de sécurité, le patron place de l’argent dans ce bureau pour que le Chef de la sécurité achète les équipements nécessaires aux gardiens. Le Chef de la sécurité choisi l’équipement de ses gardiens en fonction de ce qu’il a dans sa réserve (l’équipement n’est que prêté aux gardiens, même s’il apparaît sur eux ils n’en disposent pas à leur guise). Le Chef de la sécurité s‘occupe également d‘engager ou de licencier du personnel de sécurité. Le poste de Chef de la sécurité n’est pas obligatoire, sauf au delà de 11 personnes travaillant pour la sécurité de l‘entreprise.


123) Les STRUCTURES de STOCKAGE des MARCHANDISES :
Une mégisserie peut comprendre plusieurs structures de stockage des marchandises ne pouvant contenir que la classe de marchandise associée.

Le DEPOT :
Un dépôt peut stocker 500000 Kg de minerai de fer, barre de fer, plaque de fer, canons d‘artillerie, enclumes, boulets, minerai d‘argent, lingots d’argent, minerai d‘or, lingots d‘or. Un dépôt occupe 1 espace aménageable.

Le PETIT ENTREPOT :
Il peut contenir 10 T de marchandises diverses (sauf animaux, voir chapitre sur les bâtiments, Les ENTREPOTS).

13) L’usure :
L’usure des intérieurs et le niveau de propreté ne fonctionnent sur ces types de bâtiments.

14) Superficie nécessaire :
20 ares de terres constructibles pour une petite fonderie.
40 ares de terres constructibles pour une fonderie.
80 ares de terres constructibles pour une grande fonderie.

15) GAIN R : 0

16) RESISTANCE :
40000 points de dégâts pour les petites mairies.
20000 points de dégâts pour les mairies.
40000 points de dégâts pour les grandes mairies.










28) Le Personnel de sécurité :
Pour se prémunir d’actions visant à attenter à l’intégrité de son entreprise, un patron peut embaucher du personnel de sécurité. Lorsque son entreprise ne dépasse pas 11 personnes (lui inclus) il n’est pas nécessaire qu’il embauche un responsable de la sécurité et il fait lui-même le réglage de l’attitude des Gardiens face à une intrusion. A savoir :

281 ) Les Gardiens :
Un OUVRIER résidant en ville mais n’ayant aucune connaissance en sécurité pourra être embauché en qualité de Gardien. Il ne pourra diriger personne.

282) Les Gardiens Chefs :
Un OUVRIER résidant en ville ayant Aptitude au Commandement de groupes pourra être embauché en qualité de Gardien Chef. Il pourra diriger 11 personnes (lui inclus).

283) Les Chefs de section de sécurité :
Un OUVRIER résidant en ville ayant Aptitude au Commandement de sections pourra être embauché en qualité de Chef de section de sécurité. Il pourra diriger 45 personnes (lui inclus), donc 4 Gardiens Chefs et leurs Gardiens. Il devra également avoir une INTELLIGENCE minimale de 100.

284) Le Chef de la sécurité :
Un OUVRIER résidant en ville ayant Aptitude au Commandement de sections pourra être embauché en qualité de Chef de la sécurité si l‘entreprise compte au maximum 45 personnes travaillant dans la sécurité (lui inclus). Il pourra diriger 45 personnes (lui inclus), donc 4 Gardiens Chefs et leurs Gardiens. Il devra également avoir une INTELLIGENCE minimale de 100.

Par contre, pour commander plus de Gardiens, il devra avoir Aptitude au Commandement de compagnies et également avoir une INTELLIGENCE minimale de 200. Dans ce cas il pourra diriger au maximum 226 personnes travaillant dans la sécurité (lui inclus), donc 5 Chefs de section de sécurité et leurs Gardiens.

285) Les connaissances en gestion de groupes armées :
Il suffit de travailler en qualité de Gardien pour faire progresser les connaissances d’un personnage.

La progression est de 0,5 % par action IG pour les Gardiens, à 100 % le joueur acquiert Aptitude au Commandement de groupes, cette aptitude lui permet de commander 11 personnes (lui inclus). Il peut alors avoir un poste de Gardien Chef.

La progression est de 0,2 % par action IG pour les personnages ayant Aptitude au Commandement de groupes et embauchés à un poste de commandement, à 100 % le joueur acquiert Aptitude au Commandement de sections, cette aptitude lui permet de commander 45 personnes (lui inclus). Il peut alors avoir un poste de Chef de section de sécurité ou Chef de la sécurité si l‘entreprise compte au maximum 45 personnes travaillant dans la sécurité (lui inclus).

La progression est de 0,1 % par action IG pour les Aptitude au Commandement de sections et embauchés à un poste de commandement, à 100 % le joueur acquiert Aptitude au Commandement de compagnies, cette aptitude lui permet de commander 226 personnes (lui inclus). Il peut alors avoir un poste de Chef de la sécurité.


3) CONDITIONS de TRAVAIL :
Les personnes qui travaillent dans un atelier ou une manufacture ne sont pas logées et pas nourries chez leur patron.

A tout moment, un joueur peut licencier un ou plusieurs de ses employés. Cette mesure prend effet la semaine IG suivante.

Une personne embauchée pour plus d’une semaine IG doit chaque semaine IG cliquer sur « honorer le contrat de travail ». Si elle ne le fait pas elle n’ira pas travailler. Son salaire ne lui sera pas versé mais elle sera toujours comptabilisée comme employée. Cette situation pourra persister jusqu’à la fin du contrat , ou au départ volontaire de l’employé… ou le licenciement de l’employeur. Une personne ne peut occuper plusieurs postes en même temps. Concrètement, cela peut avoir des conséquences très graves si les cadres de l’entreprise ne vont pas travailler. Pour un chef d‘atelier, cela revient à une vacance de la direction. Les ouvriers de leur équipe sont payés mais à ne rien faire (ils ne produisent pas). Pour un Directeur Général (qui doit cliquer sur « honorer le contrat » pour avoir accès à ses fonctions), cela signifie qu’à part lui, toutes les personnes employées dans l’exploitation seront payées à ne rien faire.

Dans son menu MON ENTREPRISE, le joueur accèdera à la gestion de son entreprise. L’embauche des saisonniers se fait par poste et non globalement (production, administration, sécurité). L’embauche des permanents se fait dans 3 grandes catégories : ceux qui vont s’occuper de la production, ceux qui vont s’occuper de l‘aspect administratif et ceux qui vont s‘occuper de la sécurité.

Les permanents ne sont pas embauchés pour une durée limitée.

Les saisonniers sont nommés les SAISONNIERS, ils ne sont embauchés que pour une activité saisonnière (maxi 1 mois). Dans le cadre des embauches de saisonniers, ils apportent un surplus temporaires de points d’action dans l’emploi pour lequel ils ont été employés.

31) Les embauches :
Pour embaucher du personnel, le mode opératoire est simple. On embauche les employés dans le menu MON ENTREPRISE, dans l’onglet du bureau du patron.

Le patron doit préciser la fonction (Apprenti fondeur, Compagnon fondeur, Chef d’atelier de fonderie, secrétaire…), le salaire hebdomadaire et la durée du travail hebdomadaire.

Pour l’embauche des saisonniers, le patron doit également préciser la fonction, la durée du contrat, le salaire à la journée, si la durée du contrat est au moins égale à 1 semaine, la durée du travail hebdomadaire.

Un employeur a 2 moyens de faire savoir qu’il cherche de la main d’œuvre :

311) Les annonces à la mairie :
Un joueur peut passer une annonce en mairie pour proposer un emploi, mais cela est payant. Taxe d’affichage : 10 à 20 deniers/affiche/semaine IG. L’avantage de ce système c’est que la population virtuelle pourra prendre l’emploi (si tranche de salaire correcte et si elle n’est pas toute employée ailleurs) si aucun joueur n’est intéressé par l’annonce. Dans ce système, c’est le joueur qui souhaite occuper le poste qui a le plus de R qui gagne (un joueur sait s‘il a été embauché au bout de 15 minutes).

312) Les offres directes :
Un joueur peut proposer un contrat directement à une personne. Il remplit alors une fiche en mettant le nom du joueur qu’il souhaite embaucher et les conditions de travail (type d‘emploi, durée du travail, salaire…). Pour que le joueur en question reçoive cette proposition, il doit être sur le même nœud que le joueur qui cherche à l’embaucher, sinon il ne recevra rien. Si les conditions sont remplies pour qu’il réceptionne ce contrat, il aura 1 semaine IG (1 journée irl) pour y répondre (ensuite c‘est inactif). S’il clique sur une réponse favorable il aura l’emploi le jour même, sauf si une autre personne a répondu favorablement à la même proposition plus de 15 minutes auparavant. L’employeur peut en effet proposer l’emploi à plusieurs personnes par ce biais. Si plusieurs personnes répondent favorablement sur la même tranche de 15 minutes, c’est celle qui a le plus de R qui l’emporte.

313) Les licenciements :
A tout moment, un joueur peut licencier ses employés. Cette mesure prend effet la semaine IG suivante. Si un joueur a un Directeur Général qui gère son entreprise, le joueur ne peut plus licencier les employés subalternes, c’est le Directeur Général qui en a le pouvoir, par contre le joueur peut licencier son Directeur Général. Lorsqu’un cadre quitte l’entreprise, il faut vite le remplacer sinon les employés sont payés mais ne travaillent plus durant la durée de vacance du pouvoir. Un employeur peut intenter un procès à son Directeur Général pour mauvaise gestion.

314) Les candidatures indésirables :
Celui qui gère le personnel dans une entreprise (patron ou Directeur Général) peut faire une liste de personnes qu’il ne souhaite pas voir travailler chez lui. Pour cela il lui suffit d’entrer les noms de ces personnes et leurs demandes seront systématiquement refusées.

315) Qui sont les employés :
Les Apprentis fondeurs, les Compagnons fondeurs, les Secrétaires et les Gardiens peuvent être d’autres joueurs, mais également de la population virtuelle du nœud ville concerné. En revanche, l’encadrement ne peut être constitué que par des joueurs.










IMPORTANT :
Un budget est alloué à chaque service au bon vouloir de celui qui tient la trésorerie de la mairie.



S’il en manque le service concerné ne fonctionne pas.

Il a un rôle très important pour le fonctionnement de l’entreprise, mais également au niveau des ventes et des achats. En effet, dans toutes les transactions faisant intervenir la caisse de l‘entreprise, la R du patron est additionnée à celle de son directeur et de ses secrétaires… ce que cela implique ? Tenues correctes exigées ^^ du moins fortement conseillées pour des bonus de R (à préciser toutefois que par la caisse d‘une entreprise on ne peut acheter que les biens liés à l‘activité économique de l‘entreprise).

Matériel requis :
1 porte-document en cuir/membre du personnel administratif.

261 ) Les Secrétaires :
Il faut au minimum avoir le statut d’OUVRIER et avoir 100 en INTELLIGENCE.


1) Les SERVICES FINANCIERS et FISCAUX :
Poste : Conseiller aux finances

C’est le service qui gère les finances de la mairie, les impôts et l’attribution des budgets par service.
Dans ce cas particulier, on considère que si les joueurs ne prennent pas ces postes, même ceux de collecteur en chef et chef comptable, la population virtuelle les prendra en dernier ressort.

Pour être efficace, ces services doivent être suffisamment pourvus en employés. Il s’agit d’embauches à temps plein (6 actions/semaine IG) et à durée indéterminée.

Matériel requis :
1 porte-document en cuir/employé des services financiers et fiscaux.

11) Le Service Comptable :
Sans comptable, on peut utiliser les fonds de la mairie pour embaucher le personnel des services financiers et fiscaux, acheter des fournitures… mais on ne peut pas attribuer de budget aux autres services, ni percevoir les impôts. Pour pouvoir attribuer des budgets aux autres services et organiser la levée des impôts municipaux, il faut avoir embauché des comptables en nombre suffisant, sinon cela revient à n’avoir embauché personne.

Embauche de comptables/tranche de population
1 comptable pour 50 000 habitants

Il faut au minimum avoir le statut d’OUVRIER, résider en ville et avoir 100 en INTELLIGENCE pour être comptable ou chef comptable.

Au-delà d’un comptable travaillant pour une mairie, il faut un chef comptable qui dirigera l‘ensemble des comptables et aura la vision du travail de ses comptables (s‘ils ont honoré le contrat ou non). Le chef comptable pourra diriger 10 comptables. Si la ville est grande et nécessite un grand nombre de comptables, il suffira de multiplier les équipes qui seront sous les ordres du Conseiller au finances.

Le Chef Comptable : 5 L/action IG
Le Comptable : 3 L/action IG

12) Le service des impôts :
Service indispensable pour la collecte des impôts.

Pour être efficace, ces services doivent être suffisamment pourvus en employés. Il s’agit d’embauches à temps plein (6 actions/semaine IG) et à durée indéterminée.

Matériel requis :
1 porte-document en cuir/employé du service des impôts.

Il faut au minimum avoir le statut d’OUVRIER et résider en ville pour être collecteur des impôts ou collecteur des impôts en chef.

Au-delà d’un collecteur des impôts travaillant pour une mairie, il faut un collecteur des impôts en chef qui dirigera l‘ensemble des collecteurs des impôts et aura la vision du travail de ses collecteurs des impôts (s‘ils ont honoré le contrat ou non). Le collecteur des impôts en chef pourra diriger 10 collecteurs des impôts. Si la ville est grande et nécessite un grand nombre de collecteurs des impôts, il suffira de multiplier les équipes qui seront sous les ordres du Conseiller au finances.

1 collecteur des impôts pour 4000 habitants. Il faut une couverture totale de la population pour que l’impôt puisse être prélevé.

Salaires moyens :
Le collecteur des impôts : 2 L/action IG.
Le collecteur des impôts en chef : 4 L/action IG.

13) Les pouvoirs du Conseiller aux finances :
131) Le travail de la communauté :
Le Conseiller aux finances peut décider des conditions de travail de la population virtuelle, mais cela a des incidences sur leur opinion du pouvoir qu’il représente. Ainsi, sa gestion du travail de la communauté, peut l’amener à autoriser le travail des enfants et des vieillards, dans des conditions plus ou moins dures.

Plusieurs paliers de travail :
NORMAL : travail uniquement de la population active normale.
LARGE : 40 % des enfants et vieillards travaillent et basculent donc dans la population active.
TRES LARGE : 80 % des enfants et vieillards travaillent et basculent donc dans la population active.

132) Les Taxes et impôts municipaux :
Le Conseiller aux finances peut décider de la levée des impôts pour renflouer les caisses de la mairie. Il en fixe le montant dans la tranche autorisée. Le taux d’imposition aura également un impact sur l’opinion de la population virtuelle.

Le Conseiller aux finances peut contrôler dans son bureau qui a payé ou qui n’a pas payé les taxes et impôts municipaux. A la mise en place d’un impôt, les habitants imposables de la ville reçoivent une lettre avec commandement de payer, lorsqu’ils valident la somme est directement débitée de leur compte. Ils bénéficient d’un délais de 1 mois IG pour payer, au-delà, l’habitant imposable apparaîtra dans la partie consultable par le Conseiller aux finances comme étant non payeur et le Conseiller aux finances pourra porter plainte.

Ces Impôts peuvent être prélevés par une mairie :

- Octroi municipal : taxes sur les entreprises locales. Selon les secteurs d’activité (la mairie fixe le tarif par corporation), les entrepreneurs vont payer entre 10 et 30 L/ entreprise.
Prélevé 1 fois/an si mis en place.

- Droits de place : droit de place sur les marchés 5 à 10 deniers/ marchandise/ semaine IG en général, pour la mairie. Le vendeur paye à la mise en vente du produit (pour 1 semaine IG). L’octroi peut être différent pour les produits vendus sur le marché (paysans locaux) et les produits vendus sur la foire (producteurs étrangers).

- Pesade : taxe sur le poids de marchandises mises en vente sur les marchés 2 deniers/ Kg de marchandise/ semaine IG en général, pour la mairie. Le vendeur paye à la mise en vente du produit (pour 1 semaine IG). La pesade peut être différente pour les produits vendus sur le marché (paysans locaux) et les produits vendus sur la foire (producteurs étrangers).

- Taxe d’affichage : taxe sur les annonces affichées de 10 à 20 deniers/affiche/semaine IG.

- Taille municipale : impôt en fonction des couches sociales d’une ville.
Vagabonds : non taillables.
Ouvriers : entre 1 et 5 L/personne.
Paysans : entre 1 et 5 L/ha exploitée.
Artisans : entre 10 et 30 L/commerce ou atelier.
Petite bourgeoisie : entre 80 et 120 L/personne.
Moyenne bourgeoisie : entre 200 et 300 L/personne.
Haute bourgeoisie : entre 400 et 500 L/personne.
Prélevé 1 fois/an si mis en place.

- Péage : droit de passage des marchandises étant mises en vente sur les foires et marchés de 4 à 10 deniers/ marchandise/ semaine IG en général. Le vendeur paye à la mise en vente du produit (pour 1 semaine IG).

- Frais d’enregistrement : taxe devant s’acquitter toutes personnes souhaitant se présenter aux élections consulaires. Entre 10 et 50 L.

133) Les Budgets :
Le Conseiller aux finances dispose des fonds de la mairie pour attribuer les budgets aux autres services. L’argent bascule dans les bureaux des services, les responsables pouvant alors en disposer pour faire fonctionner leur service correctement.

IMPORTANT : une fois qu’un budget a été attribué, le Conseiller aux finances ne peut récupérer cette somme, à moins que le Conseiller du service en question accepte de reverser tout ou partie aux services financiers et fiscaux.

134) Le pouvoir d’ester en justice :
Si les impôts n‘ont pas été payé, le Conseiller aux finances peut porter plainte. A chaque infraction relevée il a un message avec les détails de l’affaire et les options : « porter plainte » ou « enterrer l’affaire ». S’il clique sur porter plainte le document sera envoyé aux forces de l’ordre et la procédure sera lancée. S’il clique sur « enterrer l’affaire » les documents seront détruits.


2) Les SERVICES SANITAIRES :
Poste : Conseiller aux affaires sanitaires

Le Conseiller aux affaires sanitaires va gérer l’ensemble des systèmes liées à la santé de la population. Il va définir une priorité des secteurs dont il a la charge, qui puiseront dans le budget dont il dispose pour pouvoir fonctionner. Exemple :
1) Bains publics
2) Lavoirs


Si un secteur ne dispose pas d’assez d’argent pour fonctionner il sera fermé pour la semaine IG en question. Le Conseiller aux affaires sanitaires peut modifier les paramètres de priorité chaque semaine IG.

21) Les bains publics :
1 bain public peut accueillir 1000 personnes/semaine IG. Il faut 10 employés aux bains publics pour gérer 1 bain public (salaire fixé par la municipalité 2 L mini/action IG/employé. 6 actions IG de travail/semaine IG). Les frais de fonctionnement d’un bain public sont de 2400 L/semaine IG, sans compter les salaires.

Le lancement des embauches est automatique, à moins de fermer le bain public (on peut choisir entre 2 options : ouvert ou fermé, ceci est modifiable chaque semaine IG pour la semaine IG suivante). Lorsqu’un bain public est fermé il ne coûte rien à la municipalité. Les emplois aux bains sont renouvelés chaque semaine IG (pas d‘embauche en « CDI » ).

On fait payer normalement 2 L/bain (c’est en tout cas la somme maxi que la population virtuelle sera en mesure de payer en situation neutre) mais la somme peut varier en fonction du désir de la municipalité.

Le Conseiller aux affaires sanitaires connaît les chiffres de remplissage, le nombre de personnes qui souhaitaient utiliser les bains publics et n’ont pas pu.

Matériel requis :
1 seau/employé.

22) Les lavoirs :
1 lavoir peut accueillir le personnel de 5 blanchisseries/semaine IG. Il faut 2 employés municipaux pour gérer 1 lavoir (salaire fixé par la municipalité 2 L mini/action IG/employé. 6 actions IG de travail/semaine IG). Les frais de fonctionnement d’un lavoir sont de 20 L/semaine IG, sans compter les salaires.

Le lancement des embauches est automatique, à moins de fermer le lavoir (on peut choisir entre 2 options : ouvert ou fermé, ceci est modifiable chaque semaine IG pour la semaine IG suivante). Lorsqu’un lavoir est fermé il ne coûte rien à la municipalité. Les emplois aux lavoirs sont renouvelés chaque semaine IG (pas d‘embauche en « CDI » ). S’il n’y a pas de lavoir, les blanchisseries ne peuvent pas fonctionner.

Le Conseiller aux affaires sanitaires connaît les chiffres de remplissage, le nombre de personnes qui souhaitaient utiliser les lavoirs et n’ont pas pu. Les blanchisseurs qui peuvent utiliser un lavoir sont ceux qui ont le plus de R.

Matériel requis :
1 seau/employé.

23) Les égouts :
Il faut 1 égoutier par tranche de 100 m d’égout pour entretenir le réseau (salaire fixé par la municipalité 2 L mini/action IG/employé. 6 actions IG de travail/semaine IG). En dehors du coût du salaire, l’entretien d’un égout coûte 100 L/semaine IG/100 m d’égout.

Il faut 100 m d’égouts par tranche de 2000 habitants.

Le lancement des embauches est automatique, à moins de fermer le réseau des égouts (on peut choisir entre 2 options : ouvert ou fermé, ceci est modifiable chaque semaine IG pour la semaine IG suivante). Lorsque le réseau des égouts est fermé il ne coûte rien à la municipalité. Les emplois au réseau des égouts sont renouvelés chaque semaine IG (pas d‘embauche en « CDI » ). Si le réseau des égouts n‘est pas en mesure de fonctionner correctement, l‘état sanitaire se dégrade vite, le nombre de malade augmente et le risque d‘épidémies s‘accroît.

Le Conseiller aux affaires sanitaires connaît les chiffres de remplissage, le nombre de personnes en trop qui induisent un mauvais fonctionnement du réseau d‘égouts.

Matériel requis :
1 pelle/employé.

24) Les cimetières :
Il faut 1 fossoyeur pour gérer 6 décès maxi/semaine IG (salaire fixé par la municipalité 2 L mini/action IG/employé. 6 actions IG de travail/semaine IG).

10 ares de terres constructibles peuvent contenir 300 tombes au maximum.

Le lancement des embauches est automatique, à moins de fermer les cimetières (on peut choisir entre 2 options : ouvert ou fermé, ceci est modifiable chaque semaine IG pour la semaine IG suivante). Lorsque les cimetières sont fermés ils ne coûtent rien à la municipalité. Les emplois aux cimetières sont renouvelés chaque semaine IG (pas d‘embauche en « CDI » ). Si les morts ne peuvent être enterrés convenablement, l’opinion de la population envers le pouvoir va baisser, et les risques d’épidémie vont augmenter.

Le Conseiller aux affaires sanitaires connaît les chiffres de remplissage, le nombre de personnes en trop qui induisent un mauvais fonctionnement des cimetières. Le nombre de cadavres qui n’ont pas été enterrés s’accumule d’une semaine IG à l’autre. Les personnages des joueurs qui sont morts sont comptabilisés dans ce calcul.

Le Conseiller aux affaires sanitaires a la possibilité d’acheter des terrains constructibles (son budget le lui permet) pour les aménager en cimetières. L’aménagement en cimetière est effectif la semaine IG qui suit la décision.

Matériel requis :
1 pelle/employé.

25) La voirie :
Il faut 2 employés à la voirie par rue pour entretenir la voirie (salaire fixé par la municipalité 2 L mini/action IG/employé. 6 actions IG de travail/semaine IG).

Il faut 1 rue par tranche de 1000 habitants.

Le lancement des embauches est automatique, à moins de fermer le service de la voirie (on peut choisir entre 2 options : ouvert ou fermé, ceci est modifiable chaque semaine IG pour la semaine IG suivante). Lorsque le service de la voirie est fermé il ne coûte rien à la municipalité. Les emplois au service de la voirie sont renouvelés chaque semaine IG (pas d‘embauche en « CDI » ). Si le service de la voirie n‘est pas en mesure de fonctionner correctement, la population virtuelle achète moins et le niveau de satisfaction de la population virtuelle baisse.

Le Conseiller aux affaires sanitaires connaît les chiffres de remplissage, le nombre de personnes en trop qui induisent un mauvais fonctionnement du service de la voirie.

Matériel requis :
1 pelle/employé.

26) Les fontaines :
Il faut 1 fontainier par fontaine pour l’entretenir (salaire fixé par la municipalité 2 L mini/action IG/employé. 6 actions IG de travail/semaine IG). En dehors du coût du salaire, l’entretien d’une fontaine coûte 20 L/semaine IG/fontaine.

Il faut 1 fontaine par tranche de 10 000 habitants.

Le lancement des embauches est automatique, à moins de fermer les fontaines (on peut choisir entre 2 options : ouvert ou fermé, ceci est modifiable chaque semaine IG pour la semaine IG suivante). Lorsque les fontaines sont fermées elles ne coûtent rien à la municipalité. Les emplois aux fontaines sont renouvelés chaque semaine IG (pas d‘embauche en « CDI » ). Si les fontaines ne sont pas en mesure de fonctionner correctement, l‘état sanitaire se dégrade, le nombre de malade augmente.

Le Conseiller aux affaires sanitaires connaît les chiffres de remplissage, le nombre de personnes en trop qui induisent un mauvais fonctionnement des fontaines.

Matériel requis :
1 pelle/employé.

27) Le service de contrôle sanitaire :
Le nombre de malades par catégorie (maladies bénignes, graves, épidémies, folie passagère…) apparaît au Conseiller aux affaires sanitaires, ceux qui sont soignés et ceux qui ne le sont pas. Pour avoir ces chiffres, le Conseiller aux affaires sanitaires doit embaucher des contrôleurs sanitaires.

Il faut 1 contrôleur sanitaire par tranche de 5000 habitants pour avoir accès aux données citées ci-dessus (salaire fixé par la municipalité 2 L mini/action IG/employé. 6 actions IG de travail/semaine IG).

Le lancement des embauches est automatique, à moins de fermer le service de contrôle sanitaire (on peut choisir entre 2 options : ouvert ou fermé, ceci est modifiable chaque semaine IG pour la semaine IG suivante). Lorsque le service de contrôle sanitaire est fermé il ne coûte rien à la municipalité. Les emplois au service de contrôle sanitaire sont renouvelés chaque semaine IG (pas d‘embauche en « CDI » ).

Matériel requis :
1 porte-document en cuir/employé.

La municipalité peut financer ou diriger des établissement de santé si elle le souhaite.


3) La SECURITE :
Poste : Conseiller à la sécurité publique
Niveau requis : bachelier

31) La MILICE :
Dès le démarrage d’une ville, celle-ci dispose d’une petite caserne prête à l’usage, mais à remplir et du droit de commander un régiment. Pour le détail du fonctionnement des troupes et des bâtiments militaires, se référer au chapitre sur les CASERNES. Petite particularité, la caserne de la milice est intégrée au bâtiment de la mairie. Elle ne peut donc être prise par la force indépendamment de la mairie. De fait, la troupe qui n’est pas affectée en dehors de la caserne, protège systématiquement la mairie.

Le maire, ou le Conseiller à la sécurité publique s’il y en a un, peut proposer des postes dans la milice, mais si nécessaire il peut également ordonner un tirage au sort pour obliger la population à servir dans sa milice. Il fixe la proportion de la population active qui va être enrôlée. Ce tirage au sort est valable pour la population virtuelle et les joueurs. Un joueur reçoit un message l'avertissant qu'il a été tiré au sort pour s'engager dans la milice et que s'il refuse il risque la prison, il lui reste à cliquer pour accepter ou refuser (s'il refuse la mairie sera avertie). A compter de ce jour, s'il accepte, il aura un contrat de 6 ans pour travailler en qualité de milicien.

Le tirage au sort concerne la tranche d'âge 18-50 ans. Un joueur tiré au sort peut néanmoins négocier un arrangement avec la mairie moyennant un dédommagement financier.

La Milice sera utilisée pour protéger différents bâtiments, quartiers… ou personnes selon la volonté du maire.

32) Les Pompiers :
Il faut 1 pompier par tranche de 10000 habitants pour prévenir 1 incendie qui causerait la mort de 3 personnes de la population virtuelle et 12 blessés graves (assimilés maladies graves).

Le lancement des embauches est automatique, à moins de fermer la caserne des pompiers (on peut choisir entre 2 options : ouvert ou fermé, ceci est modifiable chaque semaine IG pour la semaine IG suivante). Lorsque la caserne des pompiers est fermée elle ne coûte rien à la municipalité. Les emplois à la caserne des pompiers sont renouvelés chaque semaine IG (pas d‘embauche en « CDI » ). Si la caserne des pompiers n’est pas en mesure de fonctionner correctement, les incendies ne sont pas maîtrisés et il y a des victimes.

Le Conseiller à la sécurité publique connaît les chiffres de remplissage, le nombre de personnes en trop qui induisent un mauvais fonctionnement de la caserne de pompiers.

Pour être efficace, ces services doivent être suffisamment pourvus en employés. Il s’agit d’embauches à temps plein (6 actions/semaine IG) et à durée indéterminée.

Matériel requis :
1 hache/employé.
1 seau/employé.

Il faut au minimum avoir le statut d’OUVRIER et résider en ville pour être pompier ou collecteur des chef des pompiers.

Au-delà d’un pompier travaillant pour une mairie, il faut un chef des pompiers qui dirigera l‘ensemble des pompiers et aura la vision du travail de ses pompiers (s‘ils ont honoré le contrat ou non). Le chef des pompiers pourra diriger une équipe de 10 pompiers. Si la ville est grande et nécessite un grand nombre de pompiers, il suffira de multiplier les équipes qui seront sous les ordres du Conseiller à la sécurité publique.

Salaires moyens :
Le pompier : 2 L/action IG.
Le chef des pompiers : 4 L/action IG.

35) Les Prisons :

36) Les Bourreaux :
Bourreaux (1 bourreau peut exécuter 12 personnes/semaines IG). Emploi dans la population des joueurs uniquement (CDI). F requise : 200.


4) L’URBANISME :
Poste : Conseiller à l’urbanisme
Niveau requis : Ingénieur des Ponts et chaussées et des mines.

41) Construction de bâtiments publics :

411) Les bains publics :
La construction d’un bain public coûte 50 000 L, la construction est automatique et est réalisée au bout de 8 semaines IG. De plus, pour construire un bain public il faut que la mairie dispose de 20 ares de terres constructibles.

CONVERTIR les CONSTRUCTIONS à faire par des entreprises.

412) Les lavoirs :
La construction d’un lavoir coûte 10 000 L, la construction est automatique et est réalisée au bout de 4 semaines IG. De plus, pour construire un lavoir il faut que la mairie dispose de 10 ares de terres constructibles.

413) Les égouts :
La mairie gère la construction, il suffit d’avoir les matériaux, compter les actions IG nécéssaires, le conseilleur se charge, en fonction de son budget d’engager les équipes (comme dans le bâtiment)

414) Aménagement de la voirie :
Idem égouts construction de rues (nécessite pierres)

415) Zones constructibles :

416) Mairie :
On passe par des entreprises du bâtiment

417) Monuments :

418) Les Fortifications :
4181) Les Casemates :

4182) Les Bastions :

4183) Les Forts :

4184) Les Forteresses :



5) Les STRUCTURES de STOCKAGE des BIENS :
Poste : Conseiller aux aides
Niveau requis : bachelier.

Les garde-meubles :
Il s’agit d’une fonction du jeu, elle n’est pas commandée par les joueurs. Lorsqu’une personne déménage, pour ne pas perdre les biens quelle avait dans l’inventaire de sa demeure elle doit payer un droit de place dans un garde-meubles. Un menu garde-meuble s‘ouvre alors. Dès que le personnage a trouvé une autre demeure dans la ville ou le village il n’a plus besoin de payer le garde meuble et il lui suffit de transférer ces biens du garde-meuble à sa demeure. A n’importe quel moment une personne peut même sans déménager, demander à transférer des biens de chez lui à un garde meuble. Une fois dans un garde-meuble les biens ne confèrent plus les bonus de R. Ils ne peuvent plus être volés. On ne peut déposer dans un garde-meubles que des meubles.

Chaque début de semaine IG, le prix de l’utilisation du garde-meubles est prélevé sur le compte du personnage. S’il n’est pas en mesure de payer il perd ses biens qui deviennent la propriété de la municipalité. A noter que l’argent de la location des garde-meubles et versé également à la municipalité.

Les convois de déménagements :
Lorsqu’on veut changer de ville et s’installer ailleurs, c’est le même principe. Les biens se trouvant dans l’inventaire de la demeure du personnage sont transférés dans un convoi qui va amener ces biens à bonne destination. Les biens se trouvant dans un convoi ne sont pas utilisables en ce sens que le joueur ne pourra sans servir qu’une fois arrivé et le changement d’adresse effectué. Si le personnage n’a pas assez de place dans sa nouvelle résidence il pourra toujours mettre ses biens dans un garde-meubles. Comme pour le garde-meubles, on ne peut mettre dans un convoi que des meubles.

L’argent de la location du convoi va dans les caisses de la municipalité de départ. Chaque début de semaine IG, le prix de l’utilisation du convoi est prélevé sur le compte du personnage. S’il n’est pas en mesure de payer il perd ses biens qui deviennent la propriété de la municipalité.

Les relais à chevaux :
Dans le même ordre d’esprit, une personne ayant une monture, un attelage, mais n’ayant pas d’endroit pour les mettre, doit les placer dans un relais à chevaux. Le système est le même que pour les meubles, si ce n’est que le joueur possédant un cheval se déplace à cheval et donc l’utilise. Dans le relais à chevaux, le cheval d’un joueur est automatiquement soigné et nourris.

C’est le maire qui fixe le tarif de location du garde-meubles, du convoi et du relais à chevaux. Il embauche pour cela obligatoirement (embauches automatiques mais qu’il peut remplir) :

1 préposé au garde-meubles/tranche de 50 meubles. Prix location : entre 1 et 3 L/meubles/semaine IG.
1 déménageur /tranche de 50 meubles. Prix location : entre 5 et 8 L/meubles/semaine IG.
1 palefrenier /tranche de 20 chevaux. Prix location : entre 9 et 12 L/cheval ou attelage/semaine IG.

Les propositions d’emplois sont faites de telles manières que des personnages peuvent occuper ses fonctions. Si aucun personnage ne souhaite occuper ces fonctions elles sont occupées par des PNJ.

Lorsqu’une tranche est dépassée, l’embauche se met en place automatiquement. Le contrat n’est que pour 1 semaine IG.

Il y a un minimum d’occupation de ces structures par des PNJ qui payent comme des vrais personnages et occupent l’espace tout comme également. Par contre le maire ne peut pas saisir ces biens.

Ainsi il y a minimum :
20 meubles dans le garde-meubles

10 meubles dans le convoi

5 chevaux dans le relais à chevaux

Les entrepôts municipaux :
La mairie peut décider d’acheter des marchandises et de les stocker afin d’éviter les pénuries ou de réguler les marchés. Au départ, une mairie possède 1 petit entrepôt, elle peut bien entendu en construire d’autres.





Les marchés (réservé à la population d’un ville)

Les foires (la population d’une ville peut y mettre des marchandises en vente ainsi que des étrangers)



IMPORTANT


Gestion des fonds de commerce municipaux.




GESTION des FONDS de COMMERCE
Sur le même principe que les fermes seigneuriales, 5 fonds de commerce au démarrage d’une ville. Le maire donne une affectation à un fond de commerce avant de le proposer à la location. Il est possible de changer l’affectation d’un fond de commerce, mais pour cela le maire doit cliquer pour changer et cela prend 4 semaines IG avant de pouvoir donner un nouvelle affectation et le remettre à la location. De même, tout comme les fermes seigneuriales, les fonds de commerce peuvent être détruits. Une mairie peut également en commander d’autres, il en coûtera 5000 L. Un locataire ne peut pas changer l’affectation d’un fond de commerce.

Un joueur peut s’acheter son échoppe comme un domaine ou une manufacture (impossible d’avoir un commerce dans sa maison).

De fait on annule les immeubles de rapport. Un joueur achète ou loue :
Un fond de commerce qu’il aménage en boulangerie, office, taverne…

On peut acheter un fond de commerce. Un fond de commerce coûte 5000 L, le joueur choisit l’affectation de l’espace aménageable à l‘achat, s‘il achète un fond de commerce revendu par un autre joueur, le nouveau propriétaire récupère le commerce tel quel avec tout ce qu’il contient dans sa réserve. Le nombre de fonds de commerce d’une ville est illimité. Si un joueur veut changer l’affectation d’un fond de commerce cela est possible mais il doit payer 500 L pour réaménager son fond, l’opération se fera automatiquement au bout de 4 semaines IG mais il aura du au préalable vider entièrement le fond, s’il ne le fait pas, les marchandises présentes vont disparaître.



8) Achat de la charge de MAIRE :
Prix Mini Petite zone urbaine : 10 000 L
Prix Mini Moyenne zone urbaine : 50 000 L
Prix Mini Grande zone urbaine : 100 000 L
Prix Mini Très Grande zone urbaine : 200 000 L

Pour changer de résidence principale, il faut aller à la mairie de la ville où l’on souhaite s’installer et cliquer sur « changement d’adresse, je m’installe à …. ».

Plusieurs statuts de la ville :
Il existe un réglage permettant au maire de passer automatiquement le statut de sa ville de ville ouverte à ville fermé, ceci en fonction du nombre d’arrivée d’un autre nœud sur une semaine IG donnée. Au changement de semaine, selon le réglage du seuil d’arrivée à partir duquel la ville bascule en ville fermée, si celui-ci est dépassé la ville bascule automatiquement.

Ville ouverte :
Aucune restriction d’accès à la ville.

Ville fermée, foire ouverte :
Un maire peut décider de l’interdiction de l’entrée dans la ville (cela concerne toutes les personnes qui se trouvaient sur un autre noeud), auquel cas ces personnes ne peuvent pas avoir accès au marché et aux boutiques (mais elles peuvent aller à la foire), ni aux emplois en ville, comme des vagabonds (avec l‘interdiction du marché et des boutiques en plus), mais encore plus elles ne peuvent accéder à aucune fonction de la ville si ce n‘est la foire. Par contres les personnes frappées par cette mesure peuvent aller dans la campagne environnante et y travailler (tout comme un vagabond).

Le maire ou un de ses représentants peut donner des autorisations d’entrées (nominatives, illimitées, ponctuelles, révocables au bon vouloir du responsable).

Ville fermée :
Idem, mais en plus la foire est fermée.


Lorsqu’un maire applique les mesures ville fermée foire ouverte ou ville fermée, les fortifications de la ville doivent être prises pour pouvoir rompre cette mesure. Ces mesures protègent les institutions d‘attaques éventuelles, les villages peuvent être attaqués, mais aucun bâtiment se trouvant en ville, ni aucun individu résidant en ville.
gilles
 
Messages: 47
Inscrit le: Mer 5 Mar 2008, 11:24


Retourner vers Règles du jeu

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités

cron